dimanche 26 février 2012

1952 Héros et héroïnes de B.D. nouvellement apparus



1952 : Héros et héroïnes de bandes dessinées apparus au cours de l'année 1952

Aglaé (et Sidonie) de CALVO, dans "Lisette"
Babou détective de CALVO dans "Ames Vaillantes"
Bessy, la chienne et son jeune maître Andy, du studio VANDERSTEEN, dans "La Libre Belgique".
Bouclette, la jolie rousse de MAT, en album Rouff.
Chantal (au Katanga) de Robert RIGOT, prépub. dans "Pat" en 1950, "Ames Vaillantes" et album Fleurus.
Charlot est dessiné dans l’hebdomadaire "Vaillant" par Jean-Claude FOREST
Chouchou, le roi de la petite reine de René PELLOS, dans "Zorro" (1951)
Les aventures du Copyrit, animal imaginaire (nouvelle série) de Jean-Claude FOREST, dans "Vaillant"
Coquin, le petit cocker de CALVO et MARIJAC, dans "La Semaine de Suzette", en album en 1953.
Cori le Moussaillon de Bob de MOOR, dans "Tintin", (1951, Belgique, 1952 en France), album en 1976.
Fanfan la Tulipe (d’après Christian-Jaque), de LE RALLIC et J. PRADO, dans "L’Intrépide".
Fix und Foxi de Rolf KAUKA et Dorul VAN DER HEIDE (Allemagne)
Gavroche, d’après les Misérables de HUGO, est illustré par Jean-Pierre CHABROL, dans "Vaillant"
Guy Lefranc, le journaliste de Jacques MARTIN, et Jeanjean dans "Tintin", 1er alb. du Lombard, 1954.
Handjar le justicier d’Yves DERMEZE (Paul Berato), et Jacques SOURIAU, dans "L’Intrépide".
Jehan Pistolet de UDERZO et GOSCINNY, ("La Libre Belgique", puis "Pistolin", album en 1989).
Johan de PEYO, (sans Pirlouit avant 1954), dans "Spirou", (futur album : « Le Châtiment de Basenhau »)
Le Marsupilami de FRANQUIN dans les « Héritiers » (dans "Spirou", en janvier 1952)
Mickey (à travers les siècles) de Pierre NICOLAS (dans le "Journal de Mickey").
Moustache et Trottinette, chat et souris de CALVO ("Femmes d’aujourd’hui", récits complets dès 1956)
Mémoires d’un vélomoteur de CALVO, dans "Cœurs Vaillants".
Papou, détective privé créé et dessiné par ÉRIK dans "Coq hardi"
Pat’Rac le détective d’ÉRIK, dans "Cœurs Vaillants", album en 1959.
Pif le chien de José Cabrero ARNAL, dans "L’Humanité Dimanche" puis dans " Vaillant" en 1952.
Plouck, personnage humoristique de GERVY, dans "Cœurs Vaillants", en 1952
Popol et Virginie (au pays des Lapinos) de HERGÉ, western animalier. Album en 1952.
Praline de BRANTONNE et DEC, en albums aux éditions des Remparts.
P’tit Joc de GAUDELETTE (ou A. JOY) et Jean OLLIVIER, dans "Vaillant", un seul album en 1954.
Roland, héros des mers dans "L’Intrépide" pas d’album).
Sergent Kirk, soldat révolté de Hugo PRATT (en Argentine), en France en 1972 et 1975.
Sylvie de MARTIAL, dans "Bonnes soirées"]
Tim l’audace, de Jean-Luc LEGUAY, rhabillé de pied en cap, dans "Ardan", chez Artima
Totorix le Gaulois, de Jean NOHAIN et POLÉON, créé dans "Le Petit Canard", en album en 1952.
Zéphir, l’adolescent de Pierre BROCHARD dans "Fripounet et Marisette", 1er album en 1955.

Au cours de l’année apparaissent une dizaine de personnages animaliers. Le Marsupilami de Franquin, personnage facétieux et plein de fantaisie dont personne ne nierait aujourd’hui la nécessité, n’est pas toujours bien accueilli à l’époque. Peut-être parce qu’il est né dans Spirou, donc en Belgique, la Commission de contrôle émet des réserves car « cette créature absurde et imaginaire pousse des cris inarticulés ». C’est l’excellent ouvrage Images interdites d’Yves Frémion et Bernard Joubert, publié chez Syros en 1989 qui le rappelle, page 77.
Le personnage Copyrit de Jean-Claude Forest, tout aussi imaginaire et farfelu, paru dans Vaillant n’a pas heureusement subi les mêmes reproches. Aurait-il été défendu dans la Commission par Madeleine Bellet et Raoul Dubois ou est-ce simplement parce que ce sont les albums belges qui sont spécialement et sévèrement contrôlés (en dépit de la consultation d’ecclésiastiques par les rédactions de Spirou et de Tintin) ?
Notons que Peyo a dû revoir la page 13 du Châtiment de Basenhau à la demande de l’éditeur Dupuis, en raison de deux vignettes qui parodiaient de façon humoristique une scène de torture, à la manière du film François 1er, avec Fernandel.

Les personnages féminins sont encore très rares. Il est vrai que les bibliothécaires, surtout féminins à l’époque, ne portent pas un grand intérêt au genre (c’est une litote). Il est vrai aussi que sévit particulièrement la loi scélérate du 16 juillet 1949. Comme l’écrit Olivier Piffaut, dans Babar Harry Potter et Cie Livres d’enfants d’hier et d’aujourd’hui (BNF, 2008, page 151) : « Sans la loi de 1949, la bande dessinée franco-belge aurait peut-être connu des personnages masculins et féminins, des thèmes fantastiques, sentimentaux ou plus proches de la vie quotidienne ».

vendredi 24 février 2012

1952 Les albums de BD de l'année (2)



1952 : Les albums de bande dessinée de l’année

ARNAL Placid et Muzo en Perse Ed. Vaillant
R. BONNET (HERBONNE) : Fripounet et Marisette, Le Repaire des grenouilles (Fleurus).
Robert RIGOT : Chantal au Katanga (Edipat).
BRANTONNE, DEC : Praline au Tour de France Editions des Remparts (+ Praline aux sports d’hiver…)
F. A. BREYSSE : Oscar et Isidore : Le Mystère de Ker-Polik (Fleurus).
F. A. BREYSSE : Oscar et Isidore : L'Oncle du Tchad (Fleurus).
F. A. BREYSSE : Oscar et Isidore : S.O. S 23-75 (Fleurus).
Wilhelm BUSCH, trad. A. THERIVE : Max et Maurice ou les Sept mauvais tours de deux petits garçons. Flammarion
Paul CUVELIER : Le Lombard
Walt DISNEY : Mickey et Jeudi Ed. Hachette
Walt DISNEY : Mickey et les robots Ed. Hachette
DURST : Nounouche cordon bleu, Nounouche blanchisseuse Ed. Enfants de France
FRANCHI : Zozo inventeur (réédition de 1952)
FRANCHI : Zozo en avion (réédition de 1952)
FRANCHI : Zozo en Amérique (réédition de 1952)
FRANQUIN : Spirou et Fantasio : Spirou et les héritiers Editions Dupuis
Fred HARMAN : Red Rider 4 Editions Dupuis
HERGE : Jo et Zette et Jocko : Le Manitoba ne répond plus Casterman.
HERGE : Jo et Zette et Jocko : L'Eruption du Karamako Casterman.
HERGE : Popol et Virginie au pays des Lapinos Casterman
HERGE : Les Exploits de Quick et Flupke 5e série Casterman
HERGE : Rééditions de plusieurs épisodes de Tintin : Le Secret de la licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge...
B. HIERIS, Dessin : Al G. (Alexandre Gérard) : L’Espiègle Lili travaille S.P.E.
B. HIERIS, Dessin : Al G. (Alexandre Gérard) : L’Espiègle Lili au pays des lions S.P.E. 1952 ?
B. HIERIS, Dessin : Al G. (Alexandre Gérard) : L’Espiègle Lili aux Indes S.P.E. (prépublié dans Fillette en 1952)
J.-M. CHARLIER et V. HUBINON : Buck Danny : Attaque en Birmanie Editions Dupuis
Jean-Michel CHARLIER et Victor HUBINON : Buck Danny : Les Pirates du désert Editions Dupuis
Jean-Michel CHARLIER et Victor HUBINON : Buck Danny : Les Trafiquants de la Mer Rouge Editions Dupuis
Jean-Michel CHARLIER, Victor HUBINON, Albert WEINBERG : Tarawa atoll sanglant 1951 et 52 Editions Dupuis
HOGARTH : Tarzan le justicier Hachette
Victor HUBINON : Surcouf, Corsaire de France Editions Dupuis
JIJE : Baden-Powell Editions Dupuis
JIJE : Don Bosco (réédition) Editions Dupuis
JIJE et FRANQUIN : Les Chapeaux noirs et 3 autres aventures de Spirou et Fantasio Dupuis
JIJE : Les Aventures de Blondin et Cirage : Blondin et Cirage au Mexique Editions Dupuis
JIJE : Les Aventures de Blondin et Cirage : Le Nègre Blanc Editions Dupuis
Bob KAY et A. GERARD : Miki journaliste S.P.E.
Bob KAY et A. GERARD : Miki devient célèbre S.P.E.
Pierre LACROIX : Bibi Fricotin policier S.P.E.
Pierre LACROIX : Bibi Fricotin et l’invention du professeur Buldoflorin S.P.E.
Pierre LACROIX : Bibi Fricotin jockey S.P.E. 1952 ?
Pierre LACROIX : Bibi Fricotin policier S.P.E. 1952 ?
MAT : Les Aventures de Bouclette (Rouff).
MAT : Oscar le petit canard au Pôle S.P.E
MORRIS : Lucky Luke : Sous le ciel de l’Ouest Editions Dupuis E.O.
MORRIS : Lucky Luke : Rodéo Editions Dupuis Rééd.
MORRIS : Lucky Luke : La Mine d’or de Dick Digger Editions Dupuis Rééd.
PELLOS : Les Pieds Nickelés chercheurs d’or S.P.E.
PELLOS : Les Pieds Nickelés sur les bords de la Riviera S.P.E.
A. PERRE : La Famille Bigorno dans le désert Ed. Rouff
A. PERRE : La Famille Bigorno en canoé Ed. Rouff
A. PERRE : La Famille Bigorno fait du camping Ed. Rouff
A. PERRE : La Famille Bigorno dans le désert Ed. Rouff
A. PERRE : Poucette (Trottin) chez les fantômes Ed. Rouff
A. PERRE : Poucette (Trottin) au pensionnat Ed. Rouff
POLEON, J. NOHAIN : Les Aventures de Totorix ("Albums Jaboune", Calmann-Lévy).
POLEON, J. NOHAIN : La Famille Fanfare. ("Albums Jaboune", Calmann-Lévy).
H. RASMUSSON : Aggie en plein mystère S.P.E H. RASMUSSON : Aggie fonde un club S.P.E.
H. RASMUSSON : Aggie reine du rodéo S.P.E.
H. RASMUSSON : Aggie travaille S.P.E.
Alain SAINT-OGAN : Zig et Puce en Ethiopie.
SIRIUS : L’Epervier bleu. L’Ennemi sous la mer Editions Dupuis
Willy VANDERSTEEN : Les Aventures de Bob et Bobette : Le Fantôme espagnol Le Lombard
Jacques BONDALLAZ : Histoire Sainte Tome II Les Luttes du peuple de Dieu « Belles histoires et belles vie » Fleurus
Gaston COURTOIS : Saint Jean Bosco « Belles histoires et belles vie » Fleurus
Jean PIHAN : Saint François d’Assise « Belles histoires et belles vie » Fleurus
Agnès RICHOMME : Saint Catherine Labouré « Belles histoires et belles vie » Fleurus
Jean VIGNON : Le Père Champagnat 1789-1840 « Belles histoires et belles vie » Fleurus
(Les 5 derniers album sont davantage des histoires illustrées que des BD).

P.S : on s'est permis de coloriser la couverture de Placid et Muzo en Perse d'Arnal (la couverture en noir et blanc ayant été trouvée dans le n° 397 de Vaillant, page 21)

1952 Les albums de bande dessinée parus au cours de l'année (1)



1952 : Les albums de bande dessinée de l’année

Heureux temps où il paraît encore facile et en tout cas possible de faire l’inventaire des albums de bande dessinée parus au cours de l’année 1952. Fichu temps aussi puisque personne à l’époque ne remarque les quelques albums exceptionnels et surtout les auteurs-dessinateurs remarquables qui publient quelques-uns de ces albums.
Au lieu de pester d’une manière caricaturale et fort globale sur la bande dessinée (on prend d’ailleurs essentiellement pour cibles des récits complets imprimés sur du mauvais papier, sans même vérifier s’ils existent encore…) ne pouvait-on pas remarquer les oeuvres Franquin, Jijé, Morris, Hergé, Hubinon, Jean-Michel Charlier, Cuvelier, Arnal, Herbonné, Breysse ou Pellos ?
Comment ne pas distinguer au moins, à l’époque, Le Mystère de Ker-Polik de F.A Breysse, Les Nouvelles aventures de Corentin de Paul Cuvelier, Spirou et les héritiers de Franquin, Les Exploits de Quick et Flupke 5e série et la réédition au médaillon bleu du Trésor de Rackham le Rouge de Hergé, Surcouf, Corsaire de France de Victor Hubinon, Baden-Powell, Les Chapeaux noirs et 3 autres aventures de Spirou et Fantasio et Blondin et Cirage au Mexique, trois autres œuvres incontournables de Franquin, Sous le ciel de l’Ouest, Rodéo et La Mine d’or de Dick Digger, trois épisodes de Lucky Luke signés Morris et surtout, Le Fantôme espagnol de Willy Vandersteen ?
En fait, on le voit, c’est grâce aux journaux nés en Belgique comme Spirou et Tintin et aux éditeurs belges comme Dupuis et Casterman (après Gordinne) que la bande dessinée apparaît dans des œuvres majeures et unanimement reconnues aujourd’hui. J’imagine la sidération du lecteur actuel découvrant l’existence du film On tue à chaque page (qui ignore tout de la totalité de ces albums)et les écrits de l’époque diabolisant la BD.
Comment pouvait-on à l’époque être à ce point frappé de cécité ? Par quelle aberration les « prescripteurs » étaient-ils affectés pour se montrer à ce point ignorants d’un tel apport culturel ? Il faut sans doute chercher une partie de la réponse dans les clivages idéologiques nés de la guerre froide. Non seulement les divers camps idéologiques s'ignorent mais le plus souvent, ils ne sont même pas capables de reconnaître et de promouvoir les albums de leur communauté.
Il est vrai que nous assistons aux balbutiements de la production et de la commercialisation d’albums de « bande dessinée » (l’expression n’existe pas encore, je crois. Elle n’entre dans le Petit Larousse qu’en 1981 !). La Bonne Presse (Bayard, Bernadette) est en retard par rapport aux éditions Fleurus qui publient des histoires parues dans leurs trois journaux : Fripounet et Marisette, Cœurs vaillants et Ames Vaillantes. Les albums de Pat’apouf de Gervy seront un jour soldés au kilo et Georges Dargaud, en 1961, ne publie qu’au compte-gouttes les premiers albums issus des BD de Pilote.
Les éditions Vaillant ne savent pas encore tirer parti des excellentes bandes publiées dans leur journal Vaillant.
Les albums brochés bon marché, en particulier ceux de la S.P.E. et des éditions Rouff (au total, presque le tiers des parutions) connaissent un vrai succès populaire en raison de leur prix peu élevé.

jeudi 23 février 2012

1952 LA PRESSE DES JEUNES (2)




Les effets de la loi de juillet 1949 : censure, sabordage et autocensure

L’année 1952 est intéressante à étudier du point de vue de la moralisation et de la surveillance exercée sur le journal pour jeunes.
La loi de postcensure, voulue depuis longtemps par les ligues de moralité, les éducateurs de tendances religieuses et politiques souvent antagonistes, voire par les dessinateurs redoutant la concurrence des bandes dessinées étrangères, date certes de juillet 1949. Elle a nécessité la lente mise en place d’une commission de contrôle et de surveillance dont l’un des rares et premiers rapports connus, sur la mise en œuvre de la loi et les remontrances adressées aux éditeurs, date de 1951.
Contrairement à une idée admise, la censure s’est exercée sur la presse juvénile au cours de ces années. Le livre, lui n’est pas inquiété sans doute parce que le texte bénéficie d’un préjugé favorable. C’est si vrai que la commission « oublie » les récits racistes contemporains, au point qu’un ajout antiraciste à la loi de 1949 ne voit le jour qu’en 1954. Comment a-t-on pu tolérer à l’époque que paraissent des albums affublant un Noir du nom de Bamboula ? (Ce nom apparaît aussi, hélas, dans un récit des éditions Flammarion « pour les jeunes »). Combien de personnes de couleur pourraient témoigner des souffrances infligées durant des décennies par ce surnom imbécile ?
Heureusement, le récit de l’anticolonialiste Andrée Clair, MoudaÏna ou deux enfants au cœur de l’Afrique, Prix jeunesse 1952, offre un nécessaire contrepoids. Faisons le point sur les faits réels de censure exercés sur la presse juvénile, d’autant surveillée qu’elle est le loisir majeur de la jeunesse.
La traduction de cette surveillance tatillonne, c’est la disparition de publications qui préfèrent souvent se saborder plutôt que de subir des sanctions… aux effets mortels.
La Librairie Moderne/S.A.G.E, sans doute affaiblie par la mort de son dirigeant, le magnat de la presse, Ettore Carozzo, (en novembre 1951) abandonne la "Collection Appel de la jungle" (1949-1952 où apparaissaient Raoul et Gaston et Jim la Jungle et la "Collection Aventures et mystères" (1947-nov. 1952) « coupable » de publier les histoires, jugées « invraisemblables » par les éducateurs, des super-héros Mandrake (le Magicien) et Le Fantôme (du Bengale). Petits Moineaux, pourtant bien inoffensif mais atteint par une mise en demeure en 1952, s’interrompt en décembre de la même année. La S.A.G.E. n’a pas fini de se faire du souci car Raoul Dubois ne ménagera pas ses critiques assassines pour Le Petit Shériff, Nat le petit mousse et Pecos Bill. Aux Editions Ray-Flo, publiées sur la Côte d’Azur, disparaissent en 1952, Jean Lynx et Jim Cartouche. Les mensuels Casse-Cou et Dynamic, il est vrai très médiocres, malgré des B.D. des frères Giordan, mal édités par les Editions de la Foux, de Draguignan, cessent aussi de paraître en 1952. Il faut y ajouter la mort des illustrés des Editions familiales et féminines de Montrouge : Le Corsaire et Cow-Boy, des « illustrés » peu regrettés. Les éditions Pierre Chott sont désormais une cible privilégiée. Elles ne devront pas se contenter de l’arrêt en 53 de la parution de P’tit Gars. Si Big Bill le casseur disparaît en 1954, la justice le condamne … en 1961. Ne sont pas les seules cibles les récits complets ou petits formats, subissant les foudres et l'ostracisme des éducateurs de tout bord, prêts à dresser les listes des coupables « à déconseiller », listes distribuées sous le porche des églises. Nombreuses sont les personnes disposées à détecter dans les cours de récréation, les présences suspectes de ces illustrés, (interdites jusqu’en 1976), coupables de « distraire » sans « éduquer », pour les confisquer.
Le journal illustré Tarzan, sans cesse harcelé en 1952 et 1953 par la commission de contrôle abdique devant le tollé des éducateurs et de certains lettrés outragés, comme Armand Lanoux, par cet « homme singe » « suspect ». L’acharnement entêté de l’instituteur communiste Raoul Dubois, membre (suppléant mais zélé), de la commission de contrôle pour les Francs et franches camarades et continuel rapporteur de Tarzan, finit par payer. Pour donner l’estocade finale, il menace de quitter la commission et reçoit le soutien des autres membres, hormis du dessinateur André Galland. Après ces campagnes de dénigrement et l’hostilité des éducateurs, Del Duca arrête son journal qu’il ne peut maintenir sous sa forme.
Donald, né en 1947, vilipendé pour le maintien des B.D. Mandrake et Luc Bradefer, personnages doublement coupables de disposer de pouvoirs surhumains et de venir d’Amérique, publie aussi en feuilleton Le Vagabond des mers d’Howard Pease mais ces jours sont comptés en 1952. En fait, on ne comprend rien aux travaux de cette commission si l’on oublie son hostilité générale à toute bande dessinée, (seulement tolérée dans les journaux à dose homéopathique quand elle est noyée au milieu d’autres rubriques jugées à priori plus éducatives quel que soit leur contenu, même si le journal publie des textes insipides et à l’eau de rose, l’écrit, quel qu’il soit, bénéficiant d’un préjugé favorable). L’incompréhension et le dénigrement systématique dont est victime la bande dessinée est manifeste, lorsque, successivement, à de périodes très différentes mais avec la même obstination (et qu'on ne m'accuse pas bêtement d'amalgame, comme l'a fait jadis une bibliothécaire télécommandée, je décris une chaîne chronologique), on voit Gaston Courtois, Mathilde Leriche et Simone Lamblin conseiller aux auteurs d’expliciter le contenu des ballons par des textes additionnels placés sous l’image ! Thierry Crépin, (dont l’ouvrage Haro sur le gangster a largement favorisé cette analyse), rappelle l’insistance de Simone Lamblin « sur le danger de l’absence de texte, remplacé par le procédé des ballons » (sic) ! La même détestation qui atteint la B.D. touche aussi la science-fiction, accusée de détourner l’enfant du sens des réalités, surtout si elle n’a pas l’aspect pseudo-scientifique des anticipations à la Jules Verne.
L’indulgence n’est pas de mise, même pour les auteurs et dessinateurs qui travaillent dans les journaux bien considérés. Par exemple, le talentueux Jean Cézard qui dessine Monsieur Toudou dans Francs-Jeux est l’objet de tracasseries pour sa série exotique et fantastique Yak, retirée de Brik-Yak dès 1952. Le romancier Albert Bonneau, auteur d’un pieux scénario dans Cœurs vaillants, est rappelé à l’ordre pour ses histoires policières dans Petit Riquet détective.
En revanche, il faut sans doute attribuer à ses qualités de syndicaliste de la presse, (plus efficace qu’Alain Saint-Ogan), la mansuétude dont tout le monde fera preuve à l’égard du caméléonesque Auguste Liquois, passé des écrits fascisants du Téméraire à une participation remarquée au journal Vaillant… et membre de la commission de contrôle jusqu’en 1954.

Rappelons que les membres de la commission, outrepassant leur rôle de censeurs, sont intervenus dans le processus de création des auteurs et des éditeurs. Dès 1951, ils transmettent aux éditeurs des consignes précises sur la représentation souhaitable des personnages, les limites de « l’affabulation » tolérable et des instructions détaillées recommandant la variété des rubriques, une sorte de nouveau « catéchisme » de la presse juvénile !

Les journaux juvéniles sont pourtant prudents en ce qui concerne des thèmes qui prévalaient avant la guerre 39-45. Le culte du héros, en particulier militaire, est toujours d’actualité. L’anti-héros n’existe pas en 1952, sauf pour les lecteurs des Pieds Nickelés ou de Bibi Fricotin, lectures méprisées ou condamnées par les éducateurs de tout bord. Dès 1952, ce ne sont pas seulement les effets des remarques, voire des menaces de sanctions affectant une certaine presse juvénile qui sont significatifs. Il faut soupeser les phénomènes d’autocensure et surtout les innovations à caractère éducatif que les éditeurs se sentent obligés d’apporter. Rien d’étonnant à ce que Georges Pérec évoque les rubriques : « Vrai ou faux ? », « Le saviez-vous », « Incroyable mais vrai », dans son livre Je me souviens en 1978. Elles résultent souvent de la loi de 1949 et veulent donner au journal une apparence éducative, destinée à amadouer les censeurs. Le journal de Spirou, et bientôt Tintin, publient des bandes dessinées s’attachant au vécu. Si elles privilégient davantage la geste exemplaire, souvent mythique, de héros passés ou contemporains plutôt que la vérité historique, elles ont marqué les lecteurs de l’époque, comme « Les Belles histoires de l’Oncle Paul ».
L’évocation de l’actualité est soumise à une autocensure consensuelle pour tous les journaux juvéniles de l’époque. Pas question d’évoquer des affaires criminelles comme l’affaire Dominici. Même l’affaire Finally, concernant des enfants réclamés par leur famille israélite, reste ignorée. Le journal Vaillant qui ne consacrera pas une ligne à la mort de Staline en mars 53 accepte le courrier des enfants solidaires d’Henri Martin, emprisonné pour son opposition à la guerre en Indochine. On préfère s’en tenir aux grands événements mondains ou spectaculaires et aux exploits sportifs. La pseudo prise en compte de l’actualité n’a donc rien à voir avec ce que montrent, avec les précautions d’usage, les journaux juvéniles actuels.

P.S. : Dans les thèmes proposés par le journal Vaillant à la fin de l'année 1952, n'apparaît pas le récit policier, même si le genre est bien présent dans le journal avec "Hourra Freddi". En revanche, l'anticipation est bien là (alors qu'on évite soigneusement l'expression "science-fiction)". Le roman historique paraît le plus représenté : bande préhistorique "Pour la horde" de Jean-Claude Forest (hélas pas du tout crédible du fait de la cohabitation d'humains et d'animaux préhistoriques), "Fils de Chine" de Paul Gillon", "Yves le Loup", bande médiévale Bastard, "Les Compagnons de la section noire" et "Jean et Jeannette" à l'époque de la Résistance...

1952 LA PRESSE DES JEUNES




LA PRESSE DES JEUNES EN 1952

1 Presse commerciale et distractive accordant une grande place à la bande dessinée, des journaux en plein développement
a) pour les garçons
- COQ HARDI (H) (20/11/44, Clermont-Ferrand- 1ère série (Paris) : avril-mai 1946- 1950, 2ème série : 1950-26/8/54 ; 3e série : sept. 1954-mai 1955) (éd. de Montsouris).Fondé par Marijac (Jacques Dumas), ce journal publie surtout des bandes dessinées françaises et quelques séries américaines.
- PIERROT (H) (1925-1942). mai 1947-déc. 1957, Editions de Montsouris (devient BELLES HISTOIRES DE PIERROT en 1952). Dans un format réduit en 1952, (22*28), devenu mensuel, il ne publie que des bandes françaises dont celles de Calvo et de Trubert- DONALD (Hardi présente) (H) (23/03/47-22/03/53, Edi-Monde, Paul Winkler et Hachette depuis 1947)
Paul Winkler, pour publier son journal grand format Donald, rachète le titre Hardi, inutilisé, est accorde une grande place aux bandes dessinées, surtout américaines. Malgré les remontrances des censeurs, s’il supprime Guy l’Eclair, il conserve jusqu’au bout Mandrake et Luc Bradefer.
- Le Journal de MICKEY (H) renaît le 1/6/1952 (Edi-Monde, Paul Winkler)
L’hebdomadaire reparaît deux ans après Mickey Magazine créé en Belgique en
octobre 1950. Malgré son format réduit par rapport à celui d’avant-guerre, le journal progresse vite dans ses tirages et atteint déjà 372 000 exemplaires, à la fin de 1952.
- TARZAN (H) (19/09/46-03/05/52, mars-24 oct. 1953) (Ed. mondiales, Del Duca)
Ce journal grand format est entièrement consacré à des bandes dessinées de genres très variés mais Tarzan n’est plus dessiné que par des tâcherons. Après une campagne de presse tenace et brutale, l’hebdomadaire se voit retirer son certificat d’inscription à la commission paritaire des papiers de presse. Il cesse de paraître début mai 1952 pour renaître durant sept mois en 1953 avant sa mort définitive.
- L'INTREPIDE (H) (1910-1937 ; reparaît de 1948 à 1962.) (Nous Deux Edition)
Ce journal de Cino Del Duca remplace L’Astucieux mais publie, en 1952, des bandes
dessinées françaises dues à Le Rallic, Giffey, Galland… On y remarque surtout l’adaptation en B.D. du film de Christian-Jaque : Fanfan la Tulipe et une vie du maréchal De Lattre de Tassigny décédé au début de 1952.
- HURRAH (1935-42 ; 1951-1953 ; 1953-1959, puis, "Hurrah Magazine", (Société Universelle d’Edition, Del Duca) et SUPER AVENTURE EN 1952
En dehors des bandes dessinées de Souriau et Le Rallic, le journal publie des bandes italiennes plus ou moins médiocres.
- BENJAMIN (de 1929 à 1939, Après-guerre : décembre 1952-nov. 1958)
Le titre créé par Jean Nohain reparaît sans lui mais avec un intérêt pour l’actualité. Il est soutenu par des personnalités comme Maurice Herzog, Paul-Emile Victor et par des écrivains.
- L’EQUIPE JUNIOR (H., mai 1951-avril 1952) (SOPUSI) Pellos, excellent caricaturiste sportif, lui apporte son talent
- ZORRO-JEUDI MAGAZINE (1947-1952) (devient ZIG-ZAG en 1952-53)
puis Nelle formule, Nelle série, L’Invincible, 0ct.1953
Cet hebdomadaire de Jean Chapelle qui change (trop) souvent de titre publie les dessinateurs Oulié (Zorro), Pellos (Chouchou) et Erik.
- VAILLANT (succède au "Jeune Patriote" en 1945) (Hebdo depuis juin 46) Editions Vaillant. Outre les B.D d'Arnal (Placid et Muzo), il publie Fils de Chine de Paul Gillon, Les Pionniers de l'Espérance, excellente série de SF de Poïvet et Lecureux, Sam Billie Bill, western de Lucien Nortier, Yves le Loup de Bastard. André Gaudelette dessine magnifiquement P'tit Joc sous le pseudonyme d'André Joy (en redoutant ques ses voisins découvrent qu'il travaille dans un journal communiste !). Jean-Claude Forest crée l'être imaginaire Copyright et dessine Charlot. Eugène Gire poursuit La Pension Radicelle et la bande policière Hurrah Freddi n'est pas signée (le dessin est de Pierre Le Guen).

Presse d'origine belge (Ecole de Bruxelles et Ecole de Charleroi)- HÉROÏC-ALBUMS (de 1945 à 1956 ; puis de 1969 à 1970) (en Belgique).
- PAT (en Belgique) (1946-1959). (Reprises de la presse catholique française).
- SPIROU Magazine (H) (1938 ; à partir de 1945 pour la France, Dupuis)
- TINTIN (H) (né en 1946 en Belgique, n° 1 en France, le 28 octobre 1948)
- BENJAMIN (H) (1952-1958) ou BENJAMIN ACTUALITE DE LA JEUNESSE. Renaissant décembre 1952
- L’EQUIPE JUNIOR (H., mai 1951-avril 1952) (SOPUSI)
b) pour les filles (en dehors de la presse catholique):
- LISETTE (H) (Montsouris, de 1921 à 1942 ; de 1946 à 1964
- FILLETTE (H) (S.P.E., de 1909 à 1942, puis de 1946 à 1964
- LA SEMAINE DE SUZETTE (H) (Gautier-Languereau, de 1905 à 1940 puis de 1946 à 1960)
2 Presse appartenant à des groupes de presse d'inspiration religieuse : Des titres qui existaient souvent avant la guerre. (U.O.C.F/Fleurus, Bonne Presse)
Journaux catholiques :

- FRIPOUNET ET MARISETTE (H) (nov. 1945-1969) devient "Fripounet"
- CŒURS VAILLANTS (H) (1929-1944) (1946-oct. 1963) futur "J2 Jeunes"
- AMES VAILLANTES (H) (1937-44 ; 1946-63) deviendra "J2 magazine.
- BAYARD (H) (1936-1940 ; 1946-1962) (remplacé par "Record") (G)
- BERNADETTE (H) (1923-1940; 1946-1963, deviendra "Nade") (F)
- LOUVETEAU (M) Scouts de France (8-12 ans)
- SCOUT (M) Scouts de France (12-16 ans)
Mouvement scout protestant :- MOWGLI (M) Eclaireurs Unionistes(6-14 ans)
Mouvement israélite :- L’ECLAIREUR ISRAÉLITE (M) (8-16 ans)
3 Presse fondée par la Ligue de l'Enseignement (laïque)- FRANCS-JEUX (1946-1979) (BM) (éd. SUDEL, Ligue de l'enseignement. En 1951, 2 éditions : 1 pour filles, une pour garçons)
- TERRE DES JEUNES (1948) Rageot, Publications enfantines
- JEUNES ANNÉES
Scoutisme laïc :
- TOUT DROIT (M)) Eclaireurs de France(10-16 ans)
4 Presse pour les petits :
- RIQUIQUI (M) (5-7 ans) Editions Vaillant
- ROUDOUDOU (M) (5-7 ans) Editions Vaillant
5 Presse publicitaire :
- KIM (1952-1968) ("distribué gracieusement aux petits amis de Shell")
- DOMINIQUE (M) (1951-1981) (Editions de l'Epargne)
6) Récits complets et petits formats :
Editions des Remparts, Lyon
- JUNIOR AVENTURES (Mensuel, 1950-1957) ;
- JUNIOR-ESPIONNAGE (Mensuel, déc. 1950-sept. 1957)
- JUNIOR, LES GRANDS HEROS (10 nos en 1952)

Librairie Moderne/Editions SAGE (Ettore CARAZZO, décédé en nov. 1951, Vittorio BROUSSARD)
Collection APPEL DE LA JUNGLE (1949-1952) (Raoul et Gaston, Jim la Jungle)
Collection AVENTURES ET MYSTERES (1947-nov. 1952) (Mandrake, Le Fantôme)
Collection FANTÔME (M., mai 1949-avril 1953) (Le Fantôme du Bengale de Ray Moore)
(après des avertissements répétés de 1950 à 1952, il va être sacrifié en avril 53)
- Coll Grand Nord – KING, LE ROI DE LA POLICE MONTEE (SAGE) (M., 1949-1953)
- HEROÏC (Bi-mensuel, mars 1950-mars 1957)
- NAT (Le Petit Mousse) (avril 1952-juin 1954)
- PECOS BILL (Aventures de …, Bi-mensuel, nov. 1950-sept. 1957)
- SCIUSCIA (Hebdo. Juin 1949-déc. 1952 ; déc. 52-avril 1955)
- PETIT SHERIFF (Bi-mensuel, absorbe Sciuscia, 2 séries, 1950-1957, 1957-1958)
- PETITS MOINEAUX (Hebdo. Juin 1950-déc. 1952) (mise en demeure en 1952, s’interrompt)
- ROY ROGERS (BM. puis M., déc. 1950-mai 1953)

Société d’Edition du Diadème, Jean Chapelle, Paris
Collection A TRAVERS LE MONDE (1ère série : 1945-déc. 1952, disparaît en 1957)
Editons S.E.G., Chapelle :- SANS PEUR (M., 1949-1961, plusieurs séries)
Editions S.N.P.I., Chapelle :
- ZORRO MAGAZINE (BM., juin 1950-mars 1953)
Editions RAY-FLO (Côte d’Azur)
- JEAN LYNX (1948-1952)
- JIM CARTOUCHE (Les Nouvelles aventures de …, 1e série : 1948-oct. 1952).
- JIM TOMAHOWK (1952-1954)

Editions L. B., Paris :
- PETIT RIQUET REPORTER (depuis 1948, 259 numéros) Niezab et A. Bonneau

Editions Pierre Mouchot, S.E.R. (Société d’Editions Rhodaniennes), Lyon :
(sous surveillance seulement depuis février 1952)

- BIG BILL LE CASSEUR (mars 1947-août 1954) (sera condamné… en 1961)
- GUS ET GAETAN (jusqu’en 1954)
- P’TIT GARS (Mensuel, octobre 1952-avril 1953) (Chott)

Editions du Siècle fondées par Robert BAGAGE, puis Impéria, Lyon, à partir de 1951 :
- GARRY (M., fév. 1948-fév. 1964) (revue militaire et guerrière)
- HOPALONG CASSIDY (M. puis BM. 1951-1957) (western)
- PRAIRIE (1951-1957) (western)
- SUPER BOY (depuis oct. 1949, mensuel, un des plus anciens formats de poche,
origine italiennne)
- SUPER BOY SPORT (janv. 1951-déc. 1952)
Editions Lug à Lyon (rédacteur en chef : Marcel NAVARRO) :
- PLUTOS (Mensuel, septembre 1950-déc. 1954) (bandes italiennes) ;
- Supplément à PLUTOS (déc. 1951, Tex Willer)
- TEX (« Plutos présente… »), Mensuel, avril 1952-fév. 1955)
- RODEO (« Plutos présente », Mensuel, sept. 1951-fév. 1955) (western) ;
- PIPO (sept. 1952-nov. 1961) (Bandes italiennes, 1er pocket comique)

Editions Aventures et Voyages, à Lyon :
- BRIK-YAK (avril 1950-oct. 1954) (résulte de la fusion de BRIK et YAK en 1950)

Récits complets du groupe ARTIMA (à Tourcoing) : (Gérant : Emile KEIRSBILK)
- ARDAN, Tim l’Audace (Mensuel, fév. 52-août 61)
- AUDAX (1ère série , à l’italienne, H. puis M. ; 1950-nov. 1953)
- AUDAX (Mensuel, 2e série : 1952-1961) Bill Tornade, Tom Tempest, Tex Bill
- AVENTURES FILM (Mensuel, 1952-1960)
- DYNAMIC Toni-Cyclone (Mensuel, 2e série : 1952-1962) (Aviation)
- Collection DYNAMIC (1950-1954) (format à l’italienne)

Editions de la Foux, Draguignan (Félix et Maurice ROCCOBONO)
- CASSE-COU (Mensuel, Janvier 1950-oct. 1952) (avec B.D. des frères Giordan)
- DYNAMIC (Mensuel, janvier 1950-septembre 1952) (Raoul et Robert Giordan)
- LE CANARD AUX OLIVES (oct. 1952-mai 1953)
- MYSTER (LES GAIS JEUDIS présentent…) (M. 4e trim. 1952- fév. 1955)

Editions familiales et féminines, Montrouge :
- LE CORSAIRE (mars 1852, 3 numéros env.-mai 1952)
- COW-BOY (BM, année 1952) Niezab et Chott

Editions Vaillant : (Petit format)
- 34 et 34 CAMERA (avril 1949-mars 1955)

Les albums souples bon marché :a)de la S.P.E. :
AGGIE, BIBI FRICOTIN, CHARLOT, L'ESPIÈGLE LILI, HERCULE MALABAR, MIKI, LES PIEDS NICKELÉS.
b) Editions Rouff :
BAMBOULA, BISCOTTO, MARMITON, BOUCLETTE (52-60), KADÉPUCE, LAMALICE ET GOURDIFLO, PIP ET JOC, POUCETTE (1933-59), ZIGOTO (1950-1958).

dimanche 19 février 2012

1952 : Ouvrages documentaires (adultes et jeunesse) (8)



1952 : Ouvrages documentaires (adultes et jeunesse) (8)

Pierre ALBARRAN : Alain Gerbault, mon ami Librairie Arthème Fayard
Jacques AUGARDE : Tabor Editions France-Empire
Robert BASTIN : Lord Robert Baden-Powell Citoyen du monde Editions SPES, Paris
Gabrielle BERTRAND : Le Peuple de la jungle Editions « Je sers », Paris
Norbert CASTERET : Ténèbres Librairie Académique Perrin
Louis CHAIGNE : Jean De Lattre Maréchal de France Ed. Fernand Lanore
André CHASSAIGNON et André POIRIER : Le Tour de France, ce passionnant fait divers Ed. la Grande Ourse
Pierre CLOSTERMANN : Feux du ciel (Flammarion, Ed. pour adultes).
Jacques-Yves COUSTEAU, Frédéric DUMAS : Le Monde du silence Editions de Paris (52-53)
André DEMAISON : La Vie des Noirs d’Afrique (« La Joie de connaître », Bourrelier, 1951
André DEMAISON : Le Grand Livre des bêtes dites sauvages Flammarion (Rééd. 1951, plusieurs couvertures)
Philippe DIOLE : Promenades d’archéologie sous-marine Editions Albin Michel
Auguste DUPOUY, Henry DUPUY-MAZUEL : Ceux de Bouvines « Bibliothèque des romans d’Histoire de France » Albin Michel 246 p.
Jacqueline et Claude DUBOIS, Ill. JAN-LOUP : A l’assaut de l’Himalaya (Ctes et Gestes historiques, Larousse)
G. DUVIC, Ill. G. BRAUN : René Caillé et Tombouctou la mystérieuse (Contes et Gestes historiques, Larousse)
G. O. DUVIC : Suffren et la campagne des Indes (Ctes et G. héroïques, Larousse)
Roger FRISON-ROCHE : La Montagne aux écritures Arthaud
Roger FRISON-ROCHE, Georges TAIRRAZ : Sur les traces de Premier de cordée Arthaud
Alain GERBAULT (1893-1944) : O.Z.Y.U Dernier journal Grasset
Alain GHEERBRANT : Des hommes qu’on appelle sauvages (album photo)
Alain GHEERBRANT : L’Expédition Orénoque-Amazone NRF Gallimard
David JAMES : Terre de froid « La Croix du Sud », Juillard
Dana et GINGER LAMB : A la recherche de la cité perdue 1 : Au pays de Pancho Villa « La Croix du Sud »
Dana et GINGER LAMB : A la recherche de la cité perdue 2 : Dans la jungle maya « La Croix du Sud » Julliard
G. GUILLEMOT-MAGITOT, Ill. P. PROBST : Une lignée de musiciens Jean-Sébastien Bach et ses fils Gedalge
Henri LAUGA et coll. : De la banquise à la jungle. Les Français, la terre et les hommes. Textes et documents Plon
Commandant LHERMINIER : Entre ciel et mer France-Empire
Raymond MAUFRAIS : Aventures en Guyane « La Croix du Sud », Julliard
Marcel MIGEO : La Vie de Maryse Bastié Editions du Seuil.
Micheline MORIN : Everest. Du premier assaut à la victoire Arthaud
Ugo NEBBIA : Léonard de Vinci Artiste et ingénieur Ed. de Varenne
H. OBERJOHANN : Mes éléphants du Tchad Arthaud
PALUEL-MARMONT : Au centre de l’Afrique avec Livingstone, Stanley et Brazza (Ctes et G. héroïques, Larousse)
Alexis PEARY, Photos : Suzy PILET L’Opinel Desclée de Brouwer (1951 et 1952)
Alexis PEARY, Photos : Suzy PILET Le Radeau Desclée de Brouwer (1951 et 1952)
Edouard PEISSON : Pôles L’Etonnante aventure de Roald Amudnsen
André ROCH, Préface E.F. NORTOU : Everest 1952 (expédition suisse Wyss-Dunant) Ed. Jehéber
Georges SADOUL : Vie de Charlot Editeurs Français Réunis
SAMIVEL : Cimes et Merveilles Arthaud
SAUVAGE : La Soif de l’air Ed. André Martel
Albert SCHWEITZER : A l’orée de la forêt vierge. Récits et réflexions d’un médecin en Afrique Equatoriale Française Edition Albin Michel
Alain SERGENT : Le Roi des prestidigitateurs Robert Houdin « Les 400 coups » Editions du Seuil
Haroun TAZIEFF : Cratères en feu Arthaud
Haroun TAZIEFF : Le Gouffre de la Pierre Saint-Martin Arthaud
Renée TRAMOND : Au pays des éléphants « Voyages et découvertes », Fernand Lanore
Serge VACULIK : Béret rouge Arthaud
Paul-Emile VICTOR : Aventure esquimau « La Croix du Sud », Juillard

Les ouvrages documentaires sont encore si peu nombreux que la jeunesse trouve d’autant mieux sa pitance dans les ouvrages destinés aux adultes que la presse des jeunes évoque les mêmes personnages ou les mêmes auteurs.

Les histoires s'inspirant de l'actualité sont rares. Les guerres coloniales sont ignorées ou tolérées, sauf par le magazine Vaillant, le seul à émettre des réflexions critiques sur les guerres où la France est impliquée.
Aux récits ancrés dans un réel parfois douloureux, (et bien que Le Journal d’Anne Frank soit traduit depuis 1950, aucun journal juvénile, aucune collection de fiction n’évoque le sujet avant la fin de la décennie), on préfère des fictions biographiques soit historiques, soit mythiques comme l'archétypale histoire du massacreur de bisons, Buffalo Bill, très légendaire et omniprésente dans le roman et surtout la bande dessinée. Qui dira la part de légende dans les multiples évocations de Don Bosco, saint et acrobate, du Docteur Schweitzer, « sorcier blanc », joué au cinéma par Pierre Fresnay et Prix Nobel de la paix en 1952, de Mermoz ou de Saint-Exupéry, Le Seigneur de Juby imagé pour Cœurs Vaillants ? De telles « illusions biographiques » ont bien leur place dans la fiction. Après « l’année 1952 des 3 maréchaux », (De Lattre, Juin, Leclerc), les héros militaires reviennent en force, Jean d'Agraives et Jean d'Esme, après Paluel-Marmont, s'en sont souvent fait leurs biographes, de Foch à Leclerc, revu aussi par Pierre Nord dans Leclerc et ses hommes (1952), en passant par De Lattre de Tassigny (décédé en 1952), raconté en images par le journal Bayard avant d’accéder à "La Bibliothèque Verte" et à l’"Idéal Bibliothèque". Les explorateurs, surtout africains, vantés depuis des décennies, sont encore là. Qu'il s'agisse de René Caillé, découvreur de la cité interdite de Tombouctou, de Stanley et Livingstone, revus en B.D. dans le journal Spirou. Ou bien de Bournazel, « l'homme rouge », et surtout de Charles de Foucauld. L'Histoire de France de Lavisse, toujours rééditée, montre encore l'image de Brazza délivrant les esclaves de leurs colliers, (quelques pages auparavant, les « petits Français » et « les petits Arabes » occupent des rangées de tables bien distinctes d'une école maghrébine).
En ce qui concerne l'Afrique, il faut insister sur la parution du livre "Tabor" de Jacques Augarde. Plus de 50 ans avant le film "Indigènes", cet ouvrage retrace l'épopée des Tabors marocains au cours de la Deuxième Guerre Mondiale. On les suit de la Tunisie à Stuttgart, en passant par l'Italie, la Corse, Marseille et les Vosges où ils ont combattu avec un courage et une fidélité exemplaires. (Je voudrais citer le monument de la Croix de Moinats au-dessus de La Bresse (Vosges), qui indique leur parcours héroïque et leur rend hommage).

A l'époque, la guerre d'Indochine est présentée comme la défense de la chrétienté, dans la bande dessinée : Parachutés au Laos, publiée par Bayard. Si les éditeurs belges, comme Dupuis, s’avisent de toucher au sujet, ils sont censurés dans leurs albums par l’application de l’article 13 de la loi de juillet 1949, qui menace les publications étrangères à l’importation. Aucun manuel, journal ou revue n'aide à la prise de conscience d'une décolonisation possible. On ne peut qu’être surpris par cette « littérature » militariste, colonialiste. Elle va sans doute davantage toucher les « enfants de la guerre » que la génération des « baby-boomers » lesquels ne peuvent se douter, bien sûr, qu’ils seront (heureusement) peu concernés directement par ces thèmes.

Place aux Mahuzier, arpentant la brousse de l'Afrique à l'Australie, à Bertrand Flornoy à la recherche de la source de l'Amazone, à Raymond Mauffray disparu là-bas (et dont on publie Aventures en Guyane). Surtout, il y a Alain Gheerbrant dirigeant l’équipe de L’Expédition Orénoque-Amazone, revenue avec un film au titre maladroit : Des hommes qu’on dit sauvages ! Plusieurs ouvrages sont consacrés aux éléphants mais on continue à les massacrer allègrement et à entretenir le commerce légal ou illégal de l’ivoire !
Après les tardifs Secrets de la Mer rouge de Henry de Monfreid (on contesterait aujourd'hui qu'il s'git d'un ouvrage pour la jeunesse !), Thor Heyerdahl et son expédition sur le radeau Kon-Tiki, Alain Bombard, Naufragé volontaire sur son esquif L’Hérétique, adaptent leurs aventures maritimes pour les jeunes qui les lisent avec quelques années de retard par rapport aux faits. L’Expédition du Kon Tiki, effectuée en 1947, traduite en français pour les adultes en 1951, envahit les journaux juvéniles en 1952avant de paraître en "Bibliothèque verte". L’exploit de Bombard ne paraît dans la même collection qu’en 1956. Bientôt, Cousteau, déjà auteur d’une version du Monde du silence, (bien avant la sortie du film homonyme) et qui vient de lancer la « Calypso » et le bathyscaphe de Houot et Wilm et les sous-marins suscitent des récits passionnants.
Philippe Diolé rend compte de ses Promenades d’archéologie sous-marine. Haroun Tazieff, qui présente dès 1952 Le Gouffre de la Pierre Saint-Martin, (fatal à Marcel Loubens cette année-là), n’est pas encore le roi des volcans, de l'Etna à l'Erebus mais on connaît déjà Cratères en feu. Les exploits des conquérants de la montagne succèdent aux fictions de Frison-Roche (qui revient avec Georges Tairraz Sur les traces de Premier de cordée) avec des récits pris sur le vif.
Les exploits sportifs sont parfois fictifs, comme ceux de Chouchou, le roi de la petite reine du mémorable dessinateur sportif Pellos mais tous se passionnent pour Fausto Coppi et Louison Bobet et Le Tour de France, ce fait divers passionnant, s'introduit désormais dans plusiers fictions . Norbert Casteret, vulgarisateur de la spéléologie, entrouvre le monde souterrain et publie Ténèbres en 1952, tandis que Paul-Emile Victor, connu pour Aventure esquimau et caution morale du journal Benjamin, renaissant depuis fin 1952, explore les contrées froides de Boréal. Le monde aérien qui rugissait, il y a peu, des exploits guerriers des Spitfire ou des Lancaster, « briseurs de barrages », s'ouvre aux exploits techniques toujours périlleux. Après Le Grand cirque, adapté en bandes dessinées dans Tintin en 1952, Pierre Clostermann publie encore Feux du ciel. Bien que l’astronautique soit évoquée partout, on en est encore à la conquête du « mur du son ». Il est vrai que l’on croit beaucoup aux soucoupes volantes, à la Une de Tintin et de bien des magazines. Maryse Bastié (décédée en 1952 et racontée par Marcel Migéo), Hélène Boucher, Jacqueline Auriol, Colette Duval ont ouvert aux femmes l'aviation et le parachutisme. En 10 ans, on est passé brutalement de la fabrication du poste à galènes, encore exposée dans Cœurs Vaillants en 1952, et objet introduit la même année dans une aventure de Yann le Vaillant de Noël Gloesner, aux explications techniques sur le transistor, la télévision dont on se contente souvent de montrer la technique car les relais de télévision sont rares, et la conquête de l'espace qui reste une fiction à travers Objectif Lune et On a marché sur la Lune de Hergé, des B.D. lentement prépubliées dans Tintin dès 1952.

1952 : Autres éditeurs, autres collections pour la jeunesse (7)



1952 : Autres éditeurs, autres collections (7)

Vera BARCLAY, Ill. Agnès HOFFET, couv. Paul WÜST : Jane et jack (Coll. « Jeunesse ») Delachaux et Niestlé
Enid BLYTON : L'Ile de la nuit (coll. verte, prépub. dans Spirou en 1951) « Spirou-Sélection », Dupuis
Léonce BOURLIAGUET (1895-1965), Ill. A. CHAZELLE : La Maison qui chante (Bib. Vte, décembre 1952).
Noré BRUNEL et Jacques MORLINS : L’Enfance turbulente et sage de Henri le Béarnais «Juventa », Delagrave
Joseph CANTELOUBE, Ill. Elisabeth IVANOVSKY : Il était un petit homme. Chansons harmonisées par… Mame
Pernette CHAPONNIERE (Dunant) : Le Trésor de Pierrefeu (La Baconnière, Suisse)
J. CHUZEVILLE : Légende de la montagne et de la steppe Editions de l’Ecureuil (Nouv. édition)
Francine COCKENPOT, Ill. Simone OHL : Chansons de Francine Cockenpot : Alphabet chantant Mame
Francine COCKENPOT : La Route aux oiseaux. Chansons inédites de Francine Cockenpot Ed. du Seuil
COLLECTIF, Ill. Alex BILLETER : Nabandji la fille aux crapauds et autres contes Ed. SUDEL
Fenimore COOPER : L’Espion « Le Rameau vert », Casterman
Henri DIMPRE : Fanfan-la-Tulipe Edition Vedette Coll. « Fanfan » n° 1
GAB : A travers champs A.B.C. (abécédaire) Editions Vedette Monte-Carlo
Arkadi GAÏDAR : Tchouk et Ghek Les Editeurs Français Réunis
René GUILLOT : Luc la Baleine, corsaire du roi (Delagrave)
J. GIRARDIN : Bonnes bêtes et bonnes gens Hachette
Albert LAMORISSE : Bim le petit âne (6-9 ans) (Rééd. Hachette) Photos du film. Sera rééd. : Ec. Loisirs
Pierre MAC-ORLAN : L’Ancre de miséricorde (Coll. « Nelson »), Ed. Nelson, 280 p.
Capitaine MAYNE-REID, Ill. Henri DIMPRE : Les Fils du chasseur d’ours Ed. « Vedette » Monte-Carlo (« Bleuet »)
Edouard OLLIVRO (1921-1982) : Picou, fils de son père (R. en 54 : "Les Sentiers de l'aube", Plon), R. 72, 75.
Suzanne PAIRAULT : Le Livre du zoo La Table ronde
PALUEL-MARMONT : Francisca (Coll. Lisette, Montsouris).
Charles PEGUY, Nathalie PARAIN : Jeanne d’Arc Cinq poèmes de Charles Péguy
et 53 images de Nathalie Parain NRF
René POIRIER : Les Fleurs de la verte espérance 250 Poèmes de France de Villon à Valéry Gründ
Henri POURRAT : Contes du pré carré Fernand Lanore
Henriette ROBITAILLIE : Voyage au bout de la mer (Nouv. Ed. latines, Le Monde catholique)
André ROCH, Préface E.F. NORTOU : Everest 1952 (expédition suisse Wyss-Dunant) Ed. Jehéber
George SAND : La Petite Fadette Ed. « Vedette » Monte-Carlo (« Bleuet »)
SAUVAGE : La Soif de l’air Ed. André Martel
Jean SAUVESTRE : Boucles d’or et Pomme d’Ami Fernand Nathan
Comtesse de SEGUR : Les Petites filles modèles Touret
James THURBER, traduction d’Albert CAMUS : La Dernière fleur (parabole en images) NRF Gallimard
Raymonde TRICOIRE : La Main d’Urka (récit préhistorique) Ed. SUDEL
Peguy USHER : Petite goutte de pluie Whitman Publications
VERCORS : Les Animaux dénaturés. (Editions de Minuit).
J. VERLY : Bernadette (éditions Xavier Mappus)

Pour tenter de donner un peu de clarté à un ensemble aussi touffu (et qui démontre que les livres pour la jeunesse constituent un continent toujours à explorer), voici un essai de classement des thèmes et des genres.

Thèmes et genres dominants de l’édition juvénile en 1952
(Deux exemples seulement illustrent chaque thème ou genre)

1) Mer, marins, flibustiers et corsaires, robinsonnades et exotisme… :
Alain GERBAULT : Seul à travers l’Atlantique (B.V.)
Pierre MAC ORLAN, Ill. Pierre ROUSSEAU : L’Ancre de miséricorde (coll Nelson)

2) Histoires animalières et nature :
Reginald CAMPBELL : Poo-lorn l’éléphant (Idéal Bib.)
André DEMAISON, Ill. Henri DIMPRE : Poupah l’éléphant(Bib. Verte)

3)Héros de fiction et personnages traditionnels du patrimoine, rééditions d’œuvres classiques :
Henri ALAIN-FOURNIER ; Le Grand Meaulnes Bibl. Rouge et Or)
Jules VERNE, Ill. H. DIMPRE : Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Idéal Bibliothèque)

4) Héros militaires et épopées guerrières et coloniales:
Pierre CLOSTERMAN : Feux du ciel (Flammarion)
Pierre NORD, Ill. Raoul AUGER : Leclerc et ses hommes (Bib. Rouge et Or G.P., 55e vol.) juillet 52

5) Vie en montagne, alpinisme, spéléologie, expéditions lointaines ou sur les cimes
Jacqueline et Claude DUBOIS : A l’assaut de l’Himalaya (Larousse)
Jan ÖSTBY, Ill. Jean RESCHOVSKY : Roald Amundsen (Bibliothèque verte)

6) Romans scouts
Jean-Claude ALAIN : Mikhaïl, Prince d’Hallmark (Coll. « Jamboree ») Editions SPES
Bruno SAINT-HILL : La Plaine rouge « Signe de piste » Alsatia

7) Fictions et adaptations cinématographiques (présentes ou futures)
Henry Ridder HAGGARD : Les Mines du Roi Salomon (Idéal Bibliothèque)
Anthony HOPE, Ill. J. RESCHOVSKY : Le Roman d'un roi (Bib. Verte) ("The Prisoner of Zenda")

8) Fictions documentaires ou biographiques
Noré BRUNEL et Jacques MORLINS : L’Enfance turbulente et sage de Henri le Béarnais (« Bib. Juventa »), Delagrave
M. DOUMERC : Lulli Gedalge

9) Anticipation
Robert HEINLEIN, trad. Pierre MARTIN : La Planète rouge („Jeunesse du monde“) Hachette 256 p.
H.-G. VIOT, Pierre DEVAUX, Ill. Jean NAVARRE : La Minute dérobée (Science et Aventure, Magnard)

10) Merveilleux, fantasy et fantastique
Lewis CARROLL, adapt. M.-Mad. FAYET, Ill. Michel GERARD : Alice au pays des merveilles (Idéal bib.)
C.S. LEWIS, Ill. Romain SIMON : Le Lion et la Sorcière blanche (Idéal Bibliothèque) 289 p

11) Fictions policières
CAPTAIN W.E. JOHNS : Château-fort et faux billets (Coll. Captain W.E. Johns, Presses de la Cité)
Max NICET (Maurice CHAVARDES, 1924, Ill. Pierre JOUBERT : Le Mystère de la tour ("Jean-François").

12) Contes et fables
Nathaniel HAWTHORNE, trad. Pierre LEYRIS : Le Livre des merveilles (Mame)
Christian PINEAU, Ill. Marianne CLOUZOT : Contes de je ne sais quand (Idéal Bib.) (1er livre jeun.)

13) Poésie
Robert DESNOS : Chantefables et Chantefleurs (Gründ).
Pierre GAMARRA : Les Mots enchantés (E.F.R.)

14) Chanson
Francine COCKENPOT : La Route au oiseaux Editions du Seuil
Joseph CANTELOUBE : Il était un petit homme Mame

15) Préhistoire
J.-H. ROSNY Aîné : La Guerre du feu "Les Loisirs de la jeunesse",Gedalge
Raymonde TRICOIRE : La Main d’Urka (récit préhistorique) Ed. SUDEL

16) Hagiographies religieuses
Jacqueline VERLY : Bernadette Editions Mappus
Gaston COURTOIS : Saint Jean Bosco « Belles histoires, belles vies » (Fleurus)

samedi 18 février 2012

1952 : des fictions réparties dans des collections multiples (6)




1952 : Des fictions réparties dans de nombreuses collections (6)

Collection « Jean-François » (1952) Fleurus/Gautier-Languereau
Victor-Marie BONNARDEL : Sur les Pistes du Sultan Bleu (Coll. "Jean-François")
Paul COGAN, (alias Claude APPELL), Ill. CYRIL : La Tortue d'ébène (Coll. "Jean-François")
René DUVERNE : L'Affaire des pétroliers sous-marins ("Jean-François")
André MAC-CORMICK : L'Inconnu de la Chevrière ("J-François")
P.P. MAGUIRE, adapt. Y. GIRAULT, Ill. JAN-LOUP : A nous deux Docteur Mellor ! (Jean-François)
Max NICET (Maurice CHAVARDES, 1924, Ill. Pierre JOUBERT : Le Mystère de la tour ("Jean-François").
Jim VULPES : L’Inconnu de minuit (Jean-François)

Collection « Ames vaillantes » Fleurus
François d’ANJOU, Ill. Marie-Madeleine BOURDIN : L’Ombre sur la maison (Coll. « Ames vaillantes ») Fleurus
Edmée BOURRON, Ill. Robert RIGOT : Le Trésor de la montagne (Coll. « Ames vaillantes ») Fleurus 127 p.
Denyse RENAUD, Ill. Alain d’ORANGE : Perdus dans la savane (Coll. « Ames vaillantes ») Fleurus 128 p.

Plusieurs récits de la collection « Jean-François », parce qu’ils sont des romans policiers, un genre à peine toléré chez les adultes, aggravent leur cas en mettant en scène des enfants-enquêteurs et suscitent d’abord des commentaires sévères et négatifs de la part des « prescripteurs » de l’époque. L’Inconnu de minuit de Jim Vulpès, La Tortue d’ébène de Paul Cogan et A nous deux Docteur Mellor ! de P.-P. Maguire sont des romans publiés en 1952 qui ressortissent au genre.
Notons que l’écrivain Maurice Chavardès est « Max Nicet » quand il publie Le Mystère de la tour en 1952. René Duverne (Lure, 1893-Aix-en-Provence, 1974) choisit pour héros d’une trilogie, l’adolescent acrobate Fifrelin, aidé de son pigeon Dolly et de son ancien camarade de piste au cirque Mouche, un jongleur annamite. C’est ce qui rend un peu moins invraisemblables certains exploits extraordinaires accomplis au cours des enquêtes qui mènent les héros de La Percée des Mammouths Mountains (1950), en Amérique du Nord, jusqu’à L’Affaire des pétroliers sous-marins (1952), en passant par Le Lac sans fond (1950), en Afrique du Sud. Les trois épisodes illustrés par Frédéric-Antonin Breysse (le créateur de la belle série Oscar et Isidore) ont été respectivement prépubliés dans l’hebdomadaire Cœurs Vaillants en 1947, 1948 et 1952 (mais certaines illustrations du journal ont disparu lors de l’édition en volume).
La collection « Ames vaillantes » publie ses derniers titres. Elle sera remplacée en 1953 par la collection « Monique ».

Romans "scouts" : Collections « Signe de piste » et « Jamboree » (1952)
Jean-Claude ALAIN (Jean LEOPOLD) : Mikhaïl, Prince d’Hallmark (Coll. « Jamboree ») Editions SPES.
Roland DENIS : L’Invincible Biligris « Signe de piste », Alsatia
Paul HENRYS : Le Signe dans la pierre « Collection Signe de piste », Alsatia Paris
Bruno SAINT-HILL : Le Carrefour de Pâques « Collection Signe de piste », Alsatia
Bruno SAINT-HILL : La Plaine rouge « Collection Signe de piste », Alsatia
Joëlle DANTERNE (Anne GOLON) : Alerte au Tchad « Signe de piste », Alsatia
Robert BASTIN : Lord Robert Baden-Powell Citoyen du monde Editions SPES, Paris

Les collections « Signe de piste » (Alsatia) et « Jamboree » (SPES) sont surtout connues par le bouche à oreille des lecteurs et par certaines revues catholiques, compte-tenu des clivages idéologiques de l’époque. Leurs tirages sont d’ailleurs assez impressionnants. Parmi les illustrateurs, on remarque surtout sont Pierre Joubert et Pierre Forget. Notons que toutes les histoires ne sont pas à proprement parlé des histoires « scoutes », loin de là !

Collection « Bibliothèque de Suzette »Louise BELLOCQ : Le Passager de la Belle aventure (Bib. de Suzette)
Yves GOHANNE : La Grande maudite (Bib. de Suzette)
Yette JEANDET (1911), Ill. Edith FOLLET : L’Ile aux turquoises (Bib. de Suzette)
Denyse RENAUD : La Route qui monte (Bib. de Suzette)
Adeline ROGER : Suzon l’Antillaise (Bibliothèque de Suzette) Gautier-Languereau
Claude SYLVAIN : L’Homme au pendule de cristal (Bib. de Suzette)
Marcelle VERITE (1904) : La Rue de la Pie-qui-chante (Bib. de Suzette)
Les récits sont souvent prépubliés dans « La Semaine de Suzette »

"Contes et gestes" Larousse
G. DUVIC, Ill. G. BRAUN : René Caillé et Tombouctou la mystérieuse (Contes et Gestes historiques, Larousse)
G. O. DUVIC : Suffren et la campagne des Indes (Ctes et G. héroïques, Larousse)
PALUEL-MARMONT : Au centre de l’Afrique avec Livingstone, Stanley et Brazza (Ctes et G. héroïques, Larousse)
PALUEL-MARMONT : Rendez-vous au Tchad (Ctes et G. héroïques)
Jeanne GUILLEMIN, Ill. MIXI-BEREL : Alain Barbe-Torte (libérateur de la Bretagne) Ctes et gestes Larousse
G. VERDAL : Les Derniers jours du royaume de Grenade (Ctes et G. héroïques, Larousse) rééd.

La collection « Contes et Gestes », peu ouverte sur les réalités contemporaines, d’où son nom, continue d’entretenir l’image d’une France conquérante et colonialiste. L’auteur nationaliste Paluel-Marmont (auteur jadis de Il était une fois le Maréchal), s’y emploie particulièrement.

Flammarion
Pierre CLOSTERMANN : Feux du ciel (Flammarion, éd. pour adultes).
Alexandre DUMAS : Les Trois Mousquetaires (2 vol.) Flammarion
Jean d’ESME : Bournazel, l’homme rouge (Flammarion, adultes puis Hachette, pour les jeunes)
JOHNNY : Adi et Bamboula enfants des îles « Pour les jeunes », Flammarion
John MEADE FALKNER : Le Diamant de Barbe-Noire (Coll. Flammarion)
Johanna SPIRY : Kornelli (rééd. Flammarion)
Thérèse TRILBY, Ill. Manon IESSEL : Florette ou la rivière des parfums (rééd. e. o. : 1946, Flammarion),
Thérèse TRILBY : Mâlasikâ, prince hindou (49) rééd. Flammarion
Thérèse TRILBY, Ill. Manon IESSEL : Moineau la petite libraire Réédition, Flammarion
Thérèse TRILBY : Vacances et liberté « Pour les jeunes », Flammarion
Henri TROYAT : La Neige en deuil (Flammarion, adultes)
Wilhelm BUSCH, trad. A. THERIVE : Max et Maurice ou les Sept mauvais tours de deux petits garçons

La collection existait déjà pendant la guerre et publiait les aventures de Winnetou de Karl May (devenu « Charles May »).
L’auteur-clé de la collection, c’est Thérèse Trilby dont on réédite régulièrement les anciens titres.

Editions Bourrelier, Collections « Primevère » et « Marjolaine »
Carol Ryrie BRINK, Ill. Kate SEREDY : Les Enfants aux cheveux de flammes ("Primevère", Bourrelier) e.o. 35
Maurice CARÊME : Le Royaume des fleurs « Marjolaine », Bourrelier
Andrée CLAIR, Ill. J. HARTMANN : Moudaïna ou deux enfants au coeur de l'Afrique ("Marjolaine") 1er rom (Prix Jeunesse)
Marie COLMONT : Rossignol des neiges « Primevère » (rééd du livre de 1935)
Louise DESORMAIS, Ill. M.-Anne LANSIAUX : Ce qu’on voit au bout du métro (Marjolaine, Bourrelier) rééd. 48
Erich KÄSTNER : Petit Point et ses amis « Marjolaine », Bourrelier
Georges NIGREMONT (Léa PELLETIER) : Simples histoires d’ici et d’ailleurs (manuel Bourrelier, CE, CM)
Jeantou le maçon creusois (e. o. : 1937, rééd. Bourrelier)
Alice PIGUET : Thérèse et le jardin (1946, Prix Jeunesse 45), rééd. Bourrelier, « Marjolaine »
Colette VIVIER, Ill. J. BESSON : Rémi et le fantôme 1e éd. 51, (rééd. "Marjolaine"). R. 57, 66, 73 (La Farandole).

Contes et légendes Nathan
Clément ALZONNE : Récits et aventures polaires Fernand Nathan Editeur
Luce BOSQUET : Contes et légendes du Dauphiné « Contes et légendes », Fernand Nathan Editeur
G. CHANDON : Récits tirés du théâtre grec Fernand Nathan Editeur (rééd.)
René R. KHAWAM : Contes et légendes du Liban « Contes et légendes », Fernand Nathan Editeur
Philippe LANNION : Contes et légendes de Champagne « Contes et légendes », Fernand Nathan Editeur
Philippe LANNION : Contes et légendes de Normandie « Contes et légendes », Fernand Nathan Editeur (rééd.)
M. PAOLLILO : Contes et légendes de Tunisie « Contes et légendes », Fernand Nathan Editeur
Emile GENEST : Contes et légendes mythologiques « Contes et légendes », Nathan Réédition
Emile HINZELIN : Contes et légendes d’Alsace « Contes et légendes », Nathan Réédition
Autre collection : Jean SAUVESTRE : Boucles d’or et Pomme d’Ami Fernand Nathan

Nathan développe son répertoire des "Contes et légendes" (riche de plus de 70 titres). La collection née officiellement en 1916 réédite son 1er titre : Contes de légendes d’Alsace d’Emile Hinzelin. Elle publie en 1952, Contes et légendes de Tunisie de M. Paillilo et Contes et légendes du Liban de René R. Khawam. Philipe Lannion se charge de la Champagne et de la Normandie. Des titres sont réédités sans qu’on change pour l’instant les illustrations intérieures et de couverture.

Collection « Bibliothèque précieuse », Gründ
Paul FEVAL : La Fée des grèves (rééd. Bibliothèque Précieuse, GRÜND)
Jules SANDEAU : La Roche aux mouettes « Bibliothèque Précieuse », GRÜND
Robert-Louis STEVENSON : L’Île au trésor « Bibliothèque Précieuse », GRÜND

Grâce à son faible prix, cette première collection de poche pour la jeunesse aura un grand succès public.

Editions Magnard Collections « Bibliothèque de Tante Marinette », « Fauves & jungles », « Science et aventures »André BARUC : Contes de la zérosième « Bibliothèque de Tante Marinette », Magnard
Léonce BOURLIAGUET : La Forêt sereine Magnard
René GUILLOT : Bêtes sauvages, mes amies (F. & jungl.)
René GUILLOT : L'Aventure de Buscambille (Bib. de Tante Marinette, Magnard)
René GUILLOT : Trois bonds dans la jungle (Fauves & Jungles, Magnard)
Erich KÄSTNER : La Classe volante trad. fr., Magnard, (e. o. : 1933).
Rutherford MONTGOMERY : King Cat le puma et autres seigneurs (Fauves et jungles) Magnard
H.-G. VIOT, Pierre DEVAUX, Ill. Jean NAVARRE : La Minute dérobée (Science et Aventures, Magnard)
René Guillot, grand connaisseur de l’Afrique où il a enseigné, est alors l’auteur-vedette de la collection. Notons un récit d’anticipation dû à H.-G. Viot et à Pierre Devaux.
La science-fiction est très mal considérée à l'époque, en particulier par la commission de contrôle, parce que l'on estime, très schématiquement, qu'elle ne respecte pas toutes les données de la science (!). A l'heure où se développent les collections pour adultes naissantes : "Fleuve Noir Anticipation " et "Le Rayon fantastique", la jeunese doit chichement se contenter de La Planète rouge de R. Heinlein, de La Minute dérobée et de L'Ether Alpha, un récit d'Albert Bailly, déjà ancien mais réédité en 1951 dans la "Bibliothèque de la jeunesse".

Collection « Heures joyeuses » Rageot
Claude APPELL, Ill. Pierre COLLOT : Les Compagnons de Wolfel ("Heures joyeuses", Amitié)
Geneviève DARDEL, Ill. Moreau de Tours : Sur les traces du « Pourquoi-Pas ? » (rééd. Heures joyeuses)
René GUILLOT : Au pays des bêtes sauvages « Heures joyeuses » Rageot
J.-W. LIPPINCOTT, Ill. L. BOGUE-HUNT : Plumes noires, l’invincible corbeau (« H. J. Nature »)
Max MEZGER : Monique à Madagascar « Heures Joyeuses » Rageot (Réédition)
R. et S. WAISBARD, Ill. Luis MORENO : Pépito, indien caraïbe Rageot Ed. de l’Amitié » (Heures joyeuses »)
Certains titres, comme Monique à Madagascar, sont déjà très anciens.

Editions Gedalge "Loisirs de la jeunesse"
Henry CHAMPLY, Ill. Henri BRETON : Les Désirs de Riquette 2e éd, e.o. : 1947
G. GUILLEMOT-MAGITOT, Ill. P. PROBST : Une lignée de musiciens Jean-Sébastien Bach et ses fils Gedalge
H. DE GRAFFIGNY, Ill. A. GALLAND : Les Martyrs du Pôle (Les Loisirs de la jeunesse, Gedalge)
Huberte HEBERT : Le Merveilleux destin de quatre fillettes Ed. Gédalge 191 p.
M. DOUMERC : Lulli Gedalge
Gabriel MAURIERE, Ill. RAYLAMBERT : Peau-de-Pêche « Les Loisirs de la jeunesse », Gédalge 251 p. (rééd.)
J.-H. ROSNY Aîné, Ill. André HOFER : Ambor le Loup (Gedalge)
J.-H. ROSNY Aîné La Guerre du feu (Gedalge)

Armand Colin
R-M BALLANTYNE : Martin Rattler « Colin-Maillard », Armand Colin
A.-M. CRUPPI : Pattes blanches, lapin de Gascogne (é.o. 1932) Collection « Colin-Maillard », Armand Colin
M. GUECHOT, Ill. CHRISTOPHE : Passe-Partout et l’Affamé (é.o. 1904) Coll. « Colin-Maillard », Armand Colin
N. MAGNIN : Histoire de La Bique « Colin-Maillard », Armand Colin
Maurice MOREL : Petite Jungle « Colin-Maillard », Armand Colin
A. ROBIDA : Le Capitaine Bellormeau Collection « Colin-Maillard », Armand Colin
Albert ROBIDA : La Famille Noé dans l’arche « Colin-Maillard », Armand Colin
J. SCHLISLER-PONCET : 4 ou 5 diables au paradis « Colin-Maillard », Armand

En 1952, avant de rééditer les histoires en images de Christophe, Armand Colin lance l’éphémère collection "Colin-Maillard". On y trouve surtout quelques rééditions rares : Mémoires d’un éléphant blanc de Judith Gautier, illustré par Mucha et deux œuvres illustrées d’Albert Robida : Le Capitaine Bellormeau et Voyages et aventures de la famille Noé dans l’arche. La collection publiera Le Vent dans les saules de K. Grahame et l’histoire d’un jeune berger pyrénéen : Le Mystère de la montagne (1954) de J. Capdeboscq.
En fait, la collection n’a aucun avenir parce qu’elle réédite des ouvrages très anciens, déjà publiés au début du siècle dans la collection « La Bibliothèque du Petit Illustré ». C’est le cas, par exemple, pour les oeuvres de M. Guéchot, auteur en outre d’ouvrages de pédagogie moralisatrice.

Coll. Captain Johns et Aventures de Biggles et de Worrals
Zachary BALL : Le Mystère du delta (Coll. Captain W.E. Johns, Presses de la Cité)
CAPTAIN W.E. JOHNS : C'est X ... qui frappe (Coll. Cpt Jones, Pr. de la Cité)
CAPTAIN W.E. JOHNS : Worrals de la R.A.F. (B.V. et Arthaud)
CAPTAIN W.E. JOHNS : Worrals et l’opale noire (Coll. Captain W.E. Johns, Presses de la Cité)
CAPTAIN W.E. JOHNS : Château-fort et faux billets (Coll. Captain W.E. Johns, Presses de la Cité)

Editions Tallandier « Aventures de Catamount »
Albert BONNEAU : Les Aventures de Catamount : La Jeunesse de Catamount Tallandier
Albert BONNEAU : Nouvelles Aventures de Catamount : Catamount contre la police montée Tallandier
Albert BONNEAU : Nouvelles Aventures de Catamount : Catamount et les pilleurs de banques Tallandier
Albert BONNEAU : Nouvelles Aventures de Catamount : L’Evasion de Catamount Tallandier

Les Presses de la Cité et les éditions Tallandier ont la particularité de proposer des personnages de séries, rares à l’époque mais diversement appréciés par les « prescripteurs » de l’époque : Biggles, Worrals, Catamount
Albert Bonneau est un des rares auteurs de westerns français, à l'époque.

Editions Mame
Jacques BAINVILLE : Petite Histoire de France Mame
Henry BORDEAUX : La Nouvelle croisade des enfants (rééd.) Mame
Joseph CANTELOUBE, Ill. Elisabeth IVANOVSKY : Il était un petit homme. Chansons harmonisées par Joseph Canteloube Mame
Francine COCKENPOT, Ill. Simone OHL : Chansons de Francine Cockenpot : Alphabet chantant Mame
Nathaniel HAWTHORNE, trad. Pierre LEYRIS : Le Livre des merveilles (Mame)
Comtesse de SEGUR, Images d’Albert URIET : Nouveaux contes de fées Maison Alfred Mame et fils
Albert URIET (Ill.) : Contes de Grimm Mame
On peut dire que les publications des éditions Mame en 1952 sont singulièrement et heureusement éclectiques. Quelle surprise que le voisinage de la tradition vieillotte (Bainville, Bordeaux…) et des œuvres originales de Nathaniel Hawthorne et d’Oscar Wilde. Les illustrations d’Albert Uriet méritaient d’être mentionnées, tout comme les chansons de Francine Cockenpot.

Editions Desclée de Brouwer Collection « Belle humeur »
A. HUBLET : Le Commando de l’ange « Belle humeur », Desclée de Brouwer
Alexis PEARY, Photos : Suzy PILET L’Opinel Desclée de Brouwer (1951 et 1952)
Alexis PEARY, Photos : Suzy PILET Le Radeau Desclée de Brouwer (1951 et 1952)
Marcelle VERITE, Ill. Josette BOLAND : Alice et Alain au pays d’Aladin Desclée de Brouwer
Jacqueline VINCENT : Bel amour (Belle humeur, Desclée de Brouwer)

Publier un récit documentaire sur l’opinel, voilà de quoi surprendre les personnes qui ignoreraient que chaque garçon avait, à l’époque, un couteau dans sa poche, un couteau nécessaire pour confectionner des sifflets, tailler des arcs et des flèches et divers éléments pour construire des cabanes... L’idéal, c’était plutôt le couteau suisse, avec tous ses accessoires !

1952 : Les éditions G.P., la "Bibliothèque Rouge et Or" et la "Bibliothèque Rouge & Bleue" (5)


1952 : G.P. : "Bibliothèque Rouge et Or", "Bibliothèque Rouge & bleue"

Chez G.P., les rares albums de la "Collection Pingouin" (dont on ne retient guère que l’histoire du chat pompier Ronponpon, réalisée par Guy Sabran en 1951) sont vite évincés par les albums de la "Bibliothèque Rouge & bleue", une série éditée jusqu'à la fin des années 50. C'est là que Jean Sabran (futur Paul Berna), toujours illustré par son frère Guy, réécrit plusieurs textes classiques... Alors que Jean Sabran et son frère Guy ont publié Vacances en scooter en 1952 (scandalisant parfois les adultes lecteurs, ahuris de voir une fillette de 8 ans et son frère adolescent faisant le tour des plages de France). Jean va bientôt signer Paul Berna, des œuvres prestigieuses de la "Collection Rouge & Or", née en 1947.
Devenue dès 1949 "La Bibliothèque Rouge et Or", elle soigne avec la même importance contenu et présentation : les fameuses jaquettes rutilantes, illustrées en couleur, un papier de qualité pour les hors texte et les nombreuses illustrations.
Jany Saint-Marcoux, l’épouse de Jean Sabran, fait une entrée remarquée dans la collection avec deux titres La Duchesse en pantoufles et Domino, le secret des pierres noires qui chevauchent les deux années 1952 et 1953.
A côté de Guy Sabran, illustrateur le plus fréquent de la collection au début de la décennie des années 50, on note les images de Claude Delaunay, de Henri Dimpre, de Marcel Bloch, du peintre de marine Pierre Rousseau. Edmond-François Calvo n’est là, pour l’instant, que pour une réédition du Robin des bois de Thévenin mais on le retrouvera dans la partie consacrée aux journaux de 1952. Le rare Pierre Leconte illustre Quentin Durward et l’exceptionnel Jean Chièze qui adapte ici sa maîtrise du bois gravé met en images La Guerre du feu.

"Bibliothèque Rouge et Or" (1952)
Henri ALAIN-FOURNIER, Ill. Claude DELAUNAY : Le Grand Meaulnes Bib. Rouge et Or n° 53 R. 1959
Louisa May ALCOTT, Ill. Guy SABRAN : Petites bonnes femmes (Les 4 filles …) (Bibl. Rouge et Or) n° 34 (rééd. 1952)
Jean SABRAN, Ill. Guy SABRAN : La Légende d’Ulenspiegel (Thyl L’Espiègle) Rééd du livre de 1949
Frances BURNETT, trad. PROPHETIE, Marcel BLOCH : Petite princesse n° 37 (rééd. 1952)
Charles DICKENS, Ill. P. ROUSSEAU, Trad. G. Meker : David Copperfield (Bib. Rouge et Or n° 59)
Mary Mapes DODGE, Ill. Guy SABRAN, Trad. G. Meker : Les Patins d’argent (Bib. Rouge et Or, G.P.) n° 51 janv. 52
Alexandre DUMAS, Ill. Claude DELAUNAY : Les Trois Mousquetaires T. I n° 57 (Bib. Rouge et Or)
Alexandre DUMAS, Ill. Claude DELAUNAY : Les Trois Mousquetaires T. 2 n° 58 (Bib. Rouge et Or)
Louis GARNERAY, adapt. Jean SABRAN, Ill. Henri DIMPRE : III Les Naufragés du Saint-Antoine (n ° 47) (rééd. 1952)
Capitaine F. MARRYAT, Ill. Henri DIMPRE, trad. R. et A. Prophétie : Le Naufrage du « Pacifique » (Bib. R. & Or) n° 54
Pierre NORD, Ill. Raoul AUGER : Leclerc et ses hommes (Bib. Rouge et Or G.P., 55e vol.)
J.-H. ROSNY Aîné, Ill. Jean CHIEZE : La Guerre du feu (Bibl. Rouge et or) n° 65 R. 1953, 1959 et 1972
Louis-Frédéric ROUQUETTE, Ill. P. ROUSSEAU : Le Grand silence blanc (Rouge et Or, n° 49, sept. 1951) (rééd. 1952)
SAINT-MARCOUX, Ill. Guy SABRAN : La Duchesse en pantoufles R. & Or n° 56
SAINT-MARCOUX, Ill. Guy SABRAN : Domino, le secret des pierres noires (R. & or) n° 60 nov. 53
George SAND; Ill. M. BLOCH : Contes d’une grand-mère Rouge et Or, n° 46
Walter SCOTT, Ill. P. LECONTE : Quentin Durward (Bib. Rouge et Or, G.P.) n° 52
R. THEVENIN (adapt.), Ill. E.-F. CALVO : Robin des bois (Rouge et Or) (rééd du n° 11 ; e. o : 1949)

"Bibliothèque Rouge & bleue" et Guy Sabran
Collectif : Chansons de France Ill. de Guy SABRAN Bibliothèque Rouge et Bleue G.P. Paris
Collectif : Rondes et Chansons Ill. de Guy SABRAN Bibliothèque Rouge et Bleue G.P. Paris
Marcelo PAZ, Ill. Marcel BLOCH, trad-adapt. G. TYL-CAMBIER : Papelucho (le petit Chilien) Ed. G.P. 60 p.
Guy SABRAN, Texte de Magda CONTINO : Tou-Ki Bibliothèque Rouge et Bleue G.P. Paris
Guy SABRAN : Riquet à la houppe Bibliothèque Rouge et Bleue G.P. Paris
Guy SABRAN : Hilde aux cheveux d’or Bibliothèque Rouge et Bleue G.P. Paris
Jean SABRAN (P. Berna, chez R. et Or en 52), Ill. Guy SABRAN : Vacances en scooter (Bib. R. & bleue) rééd. 55.

1952 : livres Hachette en décembre (4 bis)


1952 : Les nouveautés "Jeunesse" des éditions Hachette selon l'affiche des Etrennes en décembre (4 bis)

Le magazine féminin Elle publie le 8 décembre 1952 une publicité des éditions Hachette, concernant les Etrennes, moment privilégié des ventes.

On annonce 180 titres disponibles dans la "Bibliothèque verte", 33 titres au choix pour l'"Idéal Bibliothèque".

"Albums roses", "Bibliothèque rose", "Albums Babar" sont signalés sans indication d'auteur et deux nouveautés apparaissent dans les "Grands Albums Hachette".

Notons que les "Albums roses" s'inspirent des "Petits livres d'or" (venus des USA)des éditions Cocorico. Ils ont le double avantage de publier des oeuvres de Walt Disney et de créer bientôt des personnages de séries dessinés, entre autres, par Pierre Probst et Romain Simon.

1952 Livres et albums des éditions Hachette (4)




1952 : Livres pour la jeunesse des éditions Hachette (4)

Ce n’est pas une surprise de s’apercevoir que les éditions Hachette dominent le marché du livre de jeunesse tant en nombre de titres disponibles qu’en tirages.
Notons toutefois que, pour l’instant, s’il existe quelques trilogies ou cycles courts, il n’existe aucun personnage de série (sauf Worrals).
En 1952, la "Bibliothèque verte", pas plus que la "Rose", n'a changé sa présentation. La reliure verte est pourvue d'une jaquette illustrée en couleur. En 1952, grâce à la renaissance du Journal de Mickey, elle s'enrichit de romans prépubliés dans le magazine. C'est le cas de La Cité sous la montagne de Henry Rider Haggard, étonnant récit qui aurait pu inspirer L’Atlantide de Pierre Benoit. La reine Aïcha possède le secret de prolonger sa vie et attend le retour de son époux Kallikratès. Serait-il réincarné dans ce jeune Anglais qui a découvert sa ville secrète ?
A cette date, les auteurs les plus édités dans "la Verte" sont Jules Verne (28 titres), Jack London (14 titres dont les histoires animalières, L’Appel de la forêt, Croc-Blanc, Michaël, chien de cirque et Jerry dans l’île) et James-Oliver Curwood (12 titres, dont les « romans canins », Rapide-Eclair, Kazan et Nomades du Nord). Quelques-uns sont en dessous de la barre des dix titres, comme Erckmann-Chatrian (8 titres), Charles Dickens (6 titres dont David Copperfield et Oliver Twist), et deux auteurs français du XXe siècle publient 5 titres : Jean d'Agraives (dont le dernier roman, Vent debout, apparaît en 1951), et Pierre Maël. Alexandre Dumas, avec 4 titres, occupe 7 volumes et l'on édite encore 4 titres de P-.J. Stahl (alias Hetzel), dont Maroussia, Les Patins d'argent et Les Quatre filles du docteur March.
Les récits s'inspirant de faits vécus, comme Mes évasions du général Giraud, Les Secrets de la Mer Rouge de Henri de Monfreid, Seul à travers l'Atlantique d'Alain Gerbault (posthume et reparu en 1952), s’ajoutent aux récits maritimes fictifs d’Howard Pease (Le Capitaine Jarvis), sur son cargo « Nankin », dans les mers de Chine, ou se mêlent aux récits biographiques. Ainsi paraissent Brazza, magnifié par le général de Chambrun, les Leclerc et Foch de Jean d'Esme ou des ouvrages d’Östby, comme Roald Amundsen (objet de biographies chez les adultes et raconté aussi et illustré par Raoul Auger dans le journal de Tintin). De Lattre (de Tassigny), décédé en 1952, netre la même année dans la "Bibliothèque de la jeunesse" grâce à Jean D'esme. Le vent de l'Ouest américain souffle dans Un Poney des Rocheuses de H.V. Larom, ou dans les récits de George C. Franklin dont on traduit Au Pays des cinq rivières et La Piste fauve, une piste très animalière. Les animaux passionnant autant filles et garçons, Poo Lorn l'éléphant, épopée du plus bel éléphant de la forêt siamoise, ivre de liberté, et La Mort du tigre de Reginald Campbell vont ravir de nombreux suffrages.
Désormais, "La Bibliothèque de la jeunesse" reprend les mêmes titres que la "Verte" mais en volumes brochés et bientôt pourvus d'une couverture mobile illustrée, donc moins coûteux.
Notons dans la collection « Idéal Bibliothèque » (née en 1950 en copiant sans vergogne l’allure de la « Bibliothèque Rouge et Or »), l’apparition d’ouvrages aujourd’hui classés dans la fantasy, comme Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, Peter Pan de J. M. Barrie ou Le Lion et la Sorcière blanche de C. S. Lewis.
Remarquons aussi l’absence de romans policiers alors que les aventures maritimes et exotiques sont fort nombreuses.
Les albums pour les petits (Albums roses chez Hachette, Petits livres d’or, Petits livres d’argent chez Cocorico puis aux Deux Coqs d’Or, albums merveilleux chez Gautier-Languereau, Contes du gai Pierrot chez BIAS, Contes de Tatie chez Del Duca…) connaissent une grande extension.

Livres pour la jeunesse des éditions Hachette
Idéal Bibliothèque :

Joseph KESSEL, Ill. Roger PARRY : Mermoz Hachette (Idéal Bib. n° 14) 1952
Robert-Louis STEVENSON, Ill. Alexis OUSSENKO d’après Disney : L Ile au trésor (Idéal Bib.) n° 17
Edmond ROSTAND, Ill. Philippe LEDOUX : Cyrano de Bergerac (Idéal Bibliothèque) n° 18
Louisa May ALCOTT, Ill. Pierre PROBST : Rose et ses sept cousins (Idéal Bibliothèque, Hachette) n° 19
Eric KNIGHT, Ill. A. CHAZELLE : Lassie, chien fidèle (trad. fr.) (Idéal Bibliothèque) n° 20
James Oliver CURWOOD, Ill. Henri DIMPRE : Bari, chien-loup (Idéal Bibliothèque) n° 21
Jack LONDON, Ill. H. DIMPRE : Contes des mers du Sud (Idéal-Bibliothèque n° 22)
Jack LONDON, Ill. H. DIMPRE : Croc-Blanc (Idéal-Bibliothèque n° 23)
Alphonse DAUDET, Ill. Albert CHAZELLE : Lettres de mon moulin (Idéal Bibliothèque, Hachette) n° 24
J.-M. BARRIE, Ill. Marianne CLOUZOT : Peter Pan (sortie franç. en 53 du D.A. de Disney) n° 25 1953-54
C.S. LEWIS, Ill. Romain SIMON : Le Lion et la Sorcière blanche (Idéal Bibliothèque) n° 26
Reginald CAMPBELL, Ill. François BATET : Poo Lorn l’éléphant (Idéal Bibliothèque, Hachette) n° 27
Général GIRAUD, Ill. P. COURONNE : Mes évasions (Idéal-Bibliothèque) n° 28
Jack LONDON, Ill. H. DIMPRE : Jerry dans l’île (coll. Idéal-Bibliothèque n° 29)
George Cory FRANKLIN, Ill. P. PROBST : Au pays des cinq rivières (Idéal Bibliothèque n° 30, Hachette)
Miguel de CERVANTES, adapt. de Jean MURAY, Ill. J. PECNARD : Don Quichotte (Idéal Bib.) n° 31
Hector MALOT, Ill. A. CHAZELLE : En famille (Idéal Bibliothèque, Hachette), Tome I, N° 32, Tome II, N° 33
Christian PINEAU, Ill. Marianne CLOUZOT : Contes de je ne sais quand (Idéal Bib.) (1er livre jeun.) n° 34
Lewis CARROLL, adapt. M.-Mad. FAYET, Ill. Michel GERARD : Alice au pays des merveilles (Idéal bib.)
James Oliver CURWOOD, Ill. Henri DIMPRE : Le Grizzli (Idéal Bibliothèque) n° 35
Henry Rider HAGGARD, Ill. Pierre COURONNE : Les Mines du Roi Salomon (Idéal Bibliothèque n° 36)
Jules VERNE, Ill. H. DIMPRE : Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Idéal Bibliothèque)

Bibliothèque verte et collection « Jeunesse du monde » :
Léonce BOURLIAGUET (1895-1965), Ill. A. CHAZELLE : La Maison qui chante (Bib. Vte, décembre 1952).
Miss CUMMINS, Ill. Henry FOURNIER : L’Allumeur de réverbères (Bib. Verte) Rééd. Hachette de 1934. James Oliver CURWOOD, Ill. Jean RESCHOFSKY : Un gentleman courageux (Bib. verte) 255 p.
James Oliver CURWOOD, Ill. Henri DIMPRE : Nomades du Nord (Bib. verte)
Alphonse DAUDET, Ill. Jean RESCHOFSKY : Contes du lundi (Bib. verte)
André DEMAISON, Ill. F. BATET : Poupah l’éléphant (Bib. Verte, 51-52)
Jean D’ESME, Ill. Jean RESCHOFSKY : De Lattre
Jean FEUGA, Ill. RESCHOFSKY : L’Aventure sans retour (L’Odyssée du capitaine Scott) Bib. verte 191 p.
Paul FEVAL Fils, Ill. Jean RESCHOFSKY : Le Fils de Lagardère
George C. FRANKLIN, Ill. Romain SIMON : Au pays des cinq rivières
George C. FRANKLIN, Ill. Pierre PROBST : La Piste fauve (Bib. verte)
Alain GERBAULT (1893-1944) : Seul à travers l'Atlantique (réédition posthume, Bibliothèque verte)
Nadine GRÜNER, Ill. A. CHAZELLE : La Maison de l’Indienne (1ère édition en 1944)
Georges GUSTAVE-TOUDOUZE (1877-1972), Ill. Albert CHAZELLE : Héritière de Neptune (Bib. Verte)
Robert HEINLEIN : La Planète rouge (Coll. « Jeunesse du monde »)
Ernest HEMINGWAY, Ill. J. RESCHOVSKY : Le Vieil Homme et la Mer
Anthony HOPE, Ill. J. RESCHOVSKY: Le Roman d'un roi (Bib. Verte) ("The Prisoner of Zenda")
Hammond INNES, Ill. Paul DURAND : Croix du Sud ne répond plus Hachette (Bib. verte)
Captain W. E. JOHNS, Ill. Christian MATHELOT : Worrals de la R.A.F. (Bib. Verte)
Henry V. LAROM, Ill. Jean RESCHOFSKY : Un poney des Rocheuses Bib. Verte 256 p
Henry DE MONFREID : Les Secrets de la Mer Rouge
Jan ÖSTBY, Ill. Jean RESCHOVSKY : Roald Amundsen (Bibliothèque verte)
Howard PEASE, Ill. PSIM : Le Capitaine Jarvis (Bibliothèque verte) (rééd. 1953)
Edouard PEISSON, Ill. Jean RESCHOFSKY : Parti de Liverpool (Bib. verte) 191 p.
Joseph PEYRE, Ill. Jacques PECNARD : Le Chef à l’étoile d’argent (1951-1952)
Heinz RANDOW, Ill. Henri DIMPRE : Dans la jungle de Ceylan (Bib. verte) 254 p.
H. RIDER HAGGARD, Ill. François BATET : La Cité sous la montagne (Bibl. verte) (SHE) Prépub. "Mickey"
Walter SCOTT, Ill. P. LECONTE : Ivanhoé
Marguerite THIEBOLD (1908) : La Fleur de glace (Jeunesse du monde, Hachette)
Georges G. TOUDOUZE, Ill. Albert CHAZELLE : Héritière de Neptune (Bib. verte)
Leda WADSWORTH, Ill. Jean RESCHOFSKY : Le Cap des pirates Bib. verte 256 p.

Bibliothèque verte (rééditions, nouveaux tirages):
Alphonse DAUDET, Ill. Albert CHAZELLE : Les Lettres de mon moulin
Charles DICKENS, Ill. Harry ELIOTT : David Copperfield
Alexandre DUMAS, Ill. Jean RESCHOFSKY : Le Comte de Monte-Cristo Tome I et Tome II
Paul FEVAL, Ill. P. LECONTE : La Fée des grèves B.V. 1951, 1952
Théophile GAUTIER : Le Capitaine Fracasse (1ère édition : 1928)
Joseph KESSEL, Ill. Roger PARRY : Mermoz (Bib. Verte) (rééd)
Jack LONDON, Ill. H. DIMPRE : Croc-Blanc (1ère édition : 1945)
Hector MALOT, Ill. Georges DUTRIAC : Romain Kalbris
André MAUROIS : Lyautey (1ère édition : 1939)
Henrik SINKIEWITZ, Ill. A. GALLAND : Quo vadis ? (1ère édition : 19335)
Jules VERNE, Ill. Daniel GIRARD : Le Château des Carpathes (1ère édition : 1941)

Bibliothèque rose illustrée
Suzanne PAIRAULT (1897-1985), Ill. Pierre LEROY : Mon ami Rocco (Bib. Rose Illustrée)
Maria DE CRISENOY, Ill. Ph. LEDOUX : Flora l’intrépide (Bib. Rose Illustrée)
Jeanne FOULQUIER, Ill. P. HIVES : La Croisière du « Canard bleu »
COMTESSE DE SEGUR : Quel amour d’enfant !
COMTESSE DE SEGUR : L’Auberge de l’ange gardien
COMTESSE DE SEGUR, Ill. F. LORIOUX : Un bon petit diable, etc

Autre édition : J. GIRARDIN : Bonnes bêtes et bonnes gens Hachette

« Les Albums roses » et « Grands Albums Hachette »
Babar de Jean et Laurent de Brunhoff
Jean de BRUNHOFF : Babar à Célesteville « Les Albums roses » Hachette
Jean de BRUNHOFF : Babar au cirque « Les Albums roses » Hachette
Jean de BRUNHOFF : Babar aux sports d’hiver « Les Albums roses » Hachette
Jean de BRUNHOFF : Babar en ballon « Les Albums roses » Hachette
Laurent de BRUNHOFF : Babar dans l’île aux oiseaux « Les Albums roses » Hachette
Jean de BRUNHOFF : Le Couronnement de Babar Albums Hachette

Albums Disney
Walt DISNEY : Alice au pays des fleurs « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Alice et le chapelier « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Alice et le lapin blanc « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Bambi « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Bongo le petit ours « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Le Caneton solitaire « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Donald en chemin de fer « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Donald le canard « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Grand-Père lapin « Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Les Enfants de Bambi Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Pinocchio Les Albums roses » Hachette
Walt DISNEY : Les Belles Histoires de Walt Disney (12 volumes en 1952)
Walt DISNEY : Cendrillon Albums Walt Disney/Hachette

Albums de Pierre Probst (Trois petits lions, Boum et ses frères…)
Pierre PROBST : Bob le petit jockey « Les Albums roses » Hachette
Pierre PROBST : Boum et ses frères « Les Albums roses » Hachette
Pierre PROBST : Dandi « Les Albums roses » Hachette
Pierre PROBST : Pouf le chaton bleu « Les Albums roses » Hachette
Pierre PROBST : Tim en ballon « Les Albums roses » Hachette
Pierre PROBST : Trois petits lions « Les Albums roses » Hachette

Albums de Benjamin Rabier
Benjamin RABIER : Bicky la brave biquette « Les Albums roses », Hachette
Benjamin RABIER : Ouistiti le malin singe « Les Albums roses », Hachette
Benjamin RABIER : Simplet lapin de choux « Les Albums roses », Hachette
Benjamin RABIER : Taupy la bonne taupe « Les Albums roses », Hachette

Petits livres d’or
Beatrice ALEXANDER : Histoire de l’enfant Jésus « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
Aurelius BATTAGLIA : Pain d’épice Contes de nourrice Un petit livre d’or Ed. Cocorico
M.-W. BROWN : Monsieur Chien « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
M.-W. BROWN : Le Train et le Tortillard « Un petit livre d’argent » Ed. Cocorico
M. CHLEIN, Ill. V. MARCHAND : Tony et son poney « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
M. CONGER, Ill. C. MALVERN : Il pleut, comment m’amuser ? « Un petit livre d’or », Ed Cocorico
C. JACKSON : Le Petit Esquimau « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
K. et B. JACKSON, Ill. Tibor GERGELY : René et le « Magellan » « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
K. et B. JACKSON : Claude à l’école « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
Clement C. MOORE : Nuit de Noël « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
… Bateaux « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
… Le Petit livre des chiens « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
… Quand je serai grand « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
… Nuit de Noël « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico
… Fables « Un petit livre d’or » Ed. Cocorico

Autres petits livres
Fleur CONKLING : Le Caneton aventureux « Les Albums merveilleux », Gautier-Languereau
« Contes du Gai Pierrot » BIAS :
Aladin ou la lampe merveilleuse, Ali-Baba et les 40 voleurs, Cendrillon, Le Chat botté, Le Petit Chaperon rouge, La Reine des neiges, Don Quichotte et Sancho Pança, Mésaventures de Pinocchio, Petite Poucette...