lundi 26 décembre 2011

1951 : Des films sous surveillance pour les jeunes (5)






1951 : des films sous surveillance pour les jeunes, il y a 60 ans (5)

Rien de plus difficile que de tenter d’établir une liste des films de 1951 accessibles à la jeunesse.
A l’époque on examine les livres, les illustrés, le cinéma en fonction de leur « nocivité » car on n’accorde aucune confiance ni à l’intelligence, ni à l’esprit critique, ni à l’humour des jeunes lecteurs. C’est tout juste si les enfants et adolescents ne sont pas considérés comme des délinquants potentiels. On les imagine plutôt comme des êtres influençables, prêts à calquer leurs actions sur celles que leur montre en particulier les images fixes ou animées.
Les affiches du western qui montrent le plus souvent des révolvers ou d’autres armes suscitent généralement la réprobation des parents et des éducateurs. Les films de science-fiction qui offrent en outre une image souvent négative des êtres venus de l’espace sont aussi peu recommandés que les romans jeunesse d’ailleurs peu nombreux du genre. En outre, tous ces films américains sont mal vus car ils inondent le marché français aux dépens du cinéma hexagonal. D’ailleurs, on ne fait guère à l’époque la distinction entre fantastique, fantasy (le premier volume des Chroniques de Narnia vient d’être publié en anglais) et science-fiction.
En particulier dans les journaux et revues catholiques, les films sont catalogués et dotés d’une cote morale parfois sévère. La Centrale Catholique du Cinéma et de la Radio classe les films en cinq catégories :
- 3 : pour tous
- 3 bis : pour familles
- 4 : pour adultes
- 4 bis : à déconseiller
- 5 : à proscrire

Rappelons que le décalage est évident entre la sortie d’un livre et l’adoption de sa lecture, décalage souvent aussi grand que celui qui existe entre la sortie parisienne d’un film et son arrivée tardive en province (au point que les journaux juvéniles titrent leur critique : « Les films que nous avons vus pour vous »). Les éditeurs de journaux le savent bien puisque L’Intrépide publie une très longue et tardive adaptation de Fanfan la Tulipe en B.D et l’hebdomadaire Bayard, dirigé par l’abbé André Sève, fait de même avec le film : Quand les vautours ne volent plus, en 1953.

Films sortis cette année-là, tolérés ou parfois déconseillés : -

L'Odyssée de l'African Queen (Humphrey BOGART, Katherine HEPBURN) 1951-52 John HUSTON (103 mn)
- Alice au pays des merveilles (Dessin animé) (Prod. DISNEY)Glyde GERONIMI (75 mn)
- Au-delà du Missouri (Clark Gable) (western) William A. WELLMAN (78 mn)
- Les Aventures du Capitaine Wyatt (western) (G. COOPER) Raoul WALSH (101 mn)
- Capitaine sans peur (avec Gregory PECK, Virginia MAYO) Raoul WALSCH
- Le Choc des mondes (S-F) Rudolph MATE.
- La Chose d'un autre monde (S-F.) 1951 Howard HAWK
- Demain, il sera trop tard (V. De Sica, Anna M. Pierangeli, G. Leurini) 1950-51 Léonide MOGUY. (105 mn)
- Fort invincible (western) (Gregory Peck, Barbara Payton)Gordon DOUGLAS
(105 mn)
- Gendarmes et voleurs (avec TOTO)Mario MONICELLI (95 mn)
- L'Homme au complet blanc (avec Alec GUINESS) Alexander MACKENDRICK (98 mn)
- L'Île au trésor (Production Walt DISNEY)
- Jeannot l’Intrépide (dessin animé de Jean Image)
- Jeux interdits 1951-52 (Brigitte FOSSEY, Georges POUJOULY) René CLEMENT (sortie en mai 1952)
- Le Jour où la Terre s'arrêta (S-F) R obert WISE (90 mn)
- Kim (Errol FLYNN, Dean STOCKWELL ...)Victor SAVILLE (112 mn)
- Knock (avec Louis JOUVET qui décède en 1951) Guy LEFRANC. (98 mn)
- Lassie : The Painted Hills 1951 Harold F.KRESS (66 mn)
- Monsieur Fabre (avec Pierre FRESNAY) Henri DIAMANT-BERGER (85 mn)
- La Nuit est mon royaume (avec J. GABIN)Georges LACOMBE
- Le Passe-Muraille (avec BOURVIL) Jean BOYER
- Le Petit monde de Don Camillo (avec FRENANDEL et Gino CERVI) de Julien DUVIVIER
- Procès au Vatican (La Vie de Sainte Thérèse de Lisieux) 1951-52 André HAGUET
- Quand les tambours s’arrêteront (western) Hugo FREGONESE (80 mn)
- Quand les vautours ne volent plus (au Kénya) 1951-52 Harry WATT (97 mn)
- Quo vadis ? (A.V. 21/2/54) Mervin LE ROY (dr. hist.)

[Avignon : Gérard Philipe joue Rodrigue dans « Le Cid » de Corneille]

Les sorties en France (selon l’Almanach Hachette 1953) :
Juillet 1951 :
Demain, il sera trop tard
Octobre 1951 :
Les Mines du roi Salomon(de 1950)
Novembre 1951 :
La Nuit est mon royaume
Jeannot l’Intrépide (dessin animé de Jean Image)
Alice au pays des merveillesMars 1952 :
Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque
Avril 1952 :
Le Jour où la Terre s'arrêta
Procès au Vatican
Mai 1952 :
Jeux interdits
Juin 1952 :
Le Petit Monde Don Camillo de Julien Duvivier
Le Choc des mondes
Les sorties en France (selon l’Almanach Hachette 1953) :
Juillet 1951 :
Quand les vautours ne volent plus

1951 : Albums illustrés et de bande dessinée pour les jeunes (4)




1951 : albums illustrés et BD pour les jeunes, il y a 60 ans (4)

La bande dessinée de qualité est essentiellement d’origine belge. Elle provient surtout des éditions Dupuis et Casterman.
En France, la Société Parisienne d’Edition (S.P.E.) et les éditions Rouff publient des albums brochés imprimés sur un papier de qualité médiocre. Les éditions Fleurus et de la Bonne Presse ont commencé à publier des albums reliés (mais très peu en 1951).
Bien entendu, aucune image illustrant le film On tue à chaque page, commis par trois co-réalisateurs sortis de l’IDHEC, n’est extraite de ces albums. D’ailleurs, ce film de pure propagande destiné à renforcer le contenu de la loi du 16 juillet 1949 s’appuie surtout sur les aventures purement inventées du personnage de Krakx (ou Krak ?).
Pour en savoir plus sur le contexte de l’époque et sur le film, lire :
- On tue à chaque page (ouvrage collectif coordonné par Thierry Crépin et Thierry Groensteen), Editions du Temps, Musée de la bande dessinée 1999.
- « Haro sur le gangster ! » La moralisation de la presse enfantine 1934-1954 de Thierry Crépin. Préface de Pascal Ory, 2001.
- Le Petit critique illustré de Harry Morgan et Manuel Hirtz PLG, 1997.
- La seule image du film consultable semble être celle qui figure en couverture du numéro de la revue Image et Son parue en janvier 1952.

Albums illustrés, récits illustrés et bandes dessinées
AL. G. (Alexandre GERARD), HIERIS : L’Espiègle Lili : Lili en croisière, Lili en Egypte
ARNAL : Placid et Muzo : Les Meilleures histoires de Placid et Muzo (Ed. Vaillant)
G.B. BARAY, J. BONDALLAZ : Histoire Sainte T. 1 (« Belles histoires et belles vies », Fleurus)
F.A. BREYSSE : Oscar Hamel et Isidore : Les Conquérants de l’infini (Ed. Edipat)
Jean de BRUNHOFF : Babar dans l’île aux oiseaux, Babar et le Père Noël (Hachette)
Walt DISNEY : Les Exploits de Mickey (Hachette)
Walt DISNEY : Mickey jockey (rééd.) (Hachette)
Walt DISNEY : Mickey, Goofie et Cie (rééd.) (Hachette)
DURANE : Dydo boxeur, Dydo fabricant de vélos, Dydo fabricant d’avions, Dydo aux sports d’hiver, (René Touret)
DURST : Nounouche fait le tour du monde Le Pôle Sud, Nounouche à l’école, Nounouche couturière
(Editions Enfants de France)
FRANQUIN, J. DARC : Spirou et Fantasio : Il y a un sorcier à Champignac (Dupuis)
GERVY : Pat’Apouf contre les gangsters (Bonne Presse)
GOSCINNY, UDERZO : Junior en Amérique. I.P. Bruxelles (Junior). R. 89 : (autre titre).
HERGÉ: Jo et Zette et Jocko, Le Testament de M. Pump et Destination New-York. (Casterman).
HERGÉ: Les Exploits de Quick et Flupke 4e série (Casterman).
HOGARTH : Tarzan et les aventuriers, Les Chasses de Tarzan (Hachette)
HUBINON, CHARLIER : Buck Danny : Les Tigres volants (Dupuis)
HUBINON, CHARLIER : Surcouf Roi des corsaires (Dupuis)
Jean IMAGE : Jeannot l’Intrépide (Bonne Presse)
JIJE (Joseph GILLAIN), V. HUBINON : Les Nouvelles Aventures de Blondin et Cirage (Dupuis)
JIJE, Doisy : Valhardi Tome 2 (Dupuis)
MAT : Oscar au Far-West, Oscar en vacances (S.P.E.)
MORRIS : Lucky Luke : Arizona (Dupuis)
PELLOS : Durga Rani La Reine des jungles, L’Appel du maître (rééd.) (S.P.E.)
PELLOS, MONTAUBERT : Les Pieds Nickelés As du contre-espjonnage (S.P.E.)
Les Pieds Nickelés soldats (S.P.E.)
PERRÉ : Zigoto roi des sportifs, Zigoto inventeur, Zigoto globe-trotter (Rouff)
PERRÉ : Poucette apprentie, bonne d’enfants, infirmière, chez les Esquimaux… (Rouff)
Loys PETILLOT, M.P. BOUSQUET : Feux sur la sierra « Roman cinématique » (Bonne Presse)
PIERDEC, H. ROBITAILLIE : Le Monstre des abîmes « Roman cinématique » (Bonne Presse)
RASMUSSON : Aggie, vedette de la télévision. (S.P.E.).
RIGOT, Gaston COURTOIS : St Vincent de Paul (« Belles histoires et belles vies », Fleurus)
Alain SAINT-OGAN : Zig et Puce et le cirque (Hachette).
SIRIUS : L’Epervier bleu : Les Pirates de la stratosphère (Dupuis)
Willy VANDERSTEEN : Le Fantôme espagnol (paraît dans "Tintin"), publié en album dans la série "Bob et Bobette" en 1952.
René PELLOS dessine les aventures réalistes d'un coureur cycliste : "Chouchou", "le roi de la petite reine", dans le magazine "Zorro".
On assiste dans Spirou à la naissance des didactiques et fameuses "Belles Histoires de l'Oncle Paul", animées par toute une équipe, le plus souvent anonyme. Cette série éducative est créée pour calmer les ardeurs de la commission de censure française.
PERRÉ publie 4 albums de « La Famille Bigorno », chez Rouff.
Casterman publie des rééditions des albums de Tintin de Hergé : Tintin au Congo, Tintin en Amérique, Le Lotus bleu, L’Oreille cassée, Le Crabe aux pinces d’or, L’Etoile mystérieuse, Les Sept boules de cristal, Le Temple du soleil, Tintin au pays de l’or noir.
Luciano Bottaro crée les aventures du corsaire "Pépito" en Italie.

jeudi 22 décembre 2011

1951 : La presse des jeunes : journaux, illustrés, récits complets (3)





1951 : livres, journaux, bandes dessinées et cinéma
pour les jeunes, il y a 60 ans (3)


Les journaux ne ciblent pas une tranche d’âge particulière : le chaînage n’existe pas et l’on entre le plus souvent dans la vie active à l’âge de 14 ans, après avoir passé l’épreuve du certificat d’études primaires.
Les hebdomadaires sont fort nombreux et les publics sont surtout différents selon l’idéologie des parents.

LA PRESSE DES JEUNES EN 1951

1 Presse commerciale et distractive accordant une grande place à la bande dessinée, des journaux en plein développement
a) pour les garçons
- COQ HARDI (H) (2e série : 1950-1954). Dernier numéro en 1963.
- Hardi présente DONALD (H) (1947-1953) (Edi-monde, Winkler & Hachette).
- L'INTREPIDE (de 1910 à 1937 ; de 1948 à 1962), suite de "L'Astucieux".
- LE JOURNAL DES PIEDS NICKELÉS (M) (1ère série : juil. 1948- avril 1951)
(personnages repris par Pellos).
- TARZAN (19/09/46-03/05/52) (288 000 ex., campagne de dénigrement)
- VAILLANT (succède au "Jeune Patriote" en 1945) (Hebdo depuis juin 46).
- HURRAH (1935- 1942 ; 1951-1959 : "Hurrah Magazine") (Del Duca)
- ZORRO-JEUDI MAGAZINE (1947-1952) (devient ZIG-ZAG en 1952-53)
Presse d'origine belge (Ecole de Bruxelles et Ecole de Charleroi)
- BRAVO (H) (1940-1951) (en Belgique).
- HÉROÏC-ALBUMS (de 1945 à 1956 ; puis de 1969 à 1970) (en Belgique).
- PAT (en Belgique) (1946-1959) (reprises de la presse catholique française).
- SPIROU Magazine (H) (1938 ; à partir de 1945 pour la France, Dupuis)
- STORY (en Belgique) (H) (1945-1951) et PAT (Armand Debaille).
- TINTIN (H) (né en 1946 en Belgique, n° 1 en France, le 28 octobre 1948)

b) pour les filles (en dehors de la presse catholique):
- LISETTE (H) (Montsouris, de 1921 à 1942 ; de 1946 à 1964, 234 000 ex.)
- FILLETTE (H) (S.P.E., de 1909 à 1942, puis de 1946 à 1964, 137 500 ex.)
- LA SEMAINE DE SUZETTE (H) (Gautier-Languereau, de 1905 à 1940 puis de 1946 à 1960, 95 000 ex.)
2 Presse appartenant à des groupes de presse d'inspiration religieuse : Des titres qui existaient souvent avant la guerre. (U.O.C.F/Fleurus, Bonne Presse)
- FRIPOUNET ET MARISETTE (H) (nov. 1945-1969) devient "Fripounet"
- CŒURS VAILLANTS (H) (1929-1944) (1946-oct. 1963) futur "J2 Jeunes"
- AMES VAILLANTES (H) (1937-44 ; 1946-63) deviendra "J2 magazine.
- BAYARD (H) (1936-1940 ; 1946-1962) (remplacé par "Record") (G)
- BERNADETTE (H) (1923-1940 ; 1946-1963, deviendra "Nade") (F)
3 Presse fondée par la Ligue de l'Enseignement (laïque)
- FRANCS-JEUX (1946-1979) (BM) (éd. SUDEL, Ligue de l'enseignement. En 1951, 2 éditions : 1 pour filles, une pour garçons)
- TERRE DES JEUNES (1948)
4 Presse sportive(éphémère)
- L’EQUIPE JUNIOR (hebdo) (SOPUSI, 1951-52) Pellos, Trubert
5 Les récits complets : de nombreux titres disparaissent en 1949.
- AVENTURES ET MYSTÈRE (E. Carozzo, SAGE) : 1947-1952
- GARRY : 1948-64 - JIM CARTOUCHE 1e série (Ed. Ray-Flo) : 48-52
- JEAN LYNX (Ray-Flo) : 48-52 - TARGA (1947-1951)
Autres récits complets : APPEL DE LA JUNGLE, AUDAX, CABRIOLES, CASSE-COU, DYNAMIC, JUNIOR AVENTURES, JUNIOR ESPIONNAGE, PETITS MOINEAUX, PLUTOS, PIRATES ET CONQUISTADORS, PRAIRIE, RODEO, etc.

b) les westerns
- BIG BILL LE CASSEUR (47-54) (Ed. Pierre MOUCHOT)
- LE PETIT SHÉRIFF (1950-1958) - MASCOTTE
- HOPALONG CASSIDY (Impéria, 1951-57)
- KING LE ROI DE LA POLICE MONTEE
c) les autres
- A TRAVERS LE MONDE (Coll. Soc. du Diadème, 1946-1957)- BRIK-YAK - LE FANTÔME DU BENGALE –PECOS BILL - MANDRAKE LE ROI DE LA MAGIE – JIM LA JUNGLE - PETIT RIQUET REPORTER (1948, atteindra 259 numéros)- SANS PEUR (3e série : 1951-1961)
– LE JOURNAL DE SCIUSCIA – HÉROÏC (1950-57)

6 Les petits formats : Hormis 34 Caméra, et Super Boy, ils viennent en France à partir de 1950.

Les albums souples bon marché :
a) de la S.P.E. : AGGIE, BIBI FRICOTIN, CHARLOT, L'ESPIÈGLE LILI, HERCULE MALABAR, MIKI, LES PIEDS NICKELÉS.
b) Editions Rouff : BAMBOULA, BISCOTTO, MARMITON, BOUCLETTE (52-60), KADÉPUCE, LAMALICE ET GOURDIFLO, PIP ET JOC, POUCETTE (1933-59), ZIGOTO (1950-1958).

Les « feuilles mortes » en 1951 : elles sont fort nombreuses.
- L'ASTUCIEUX (H) (mai 47-déc. 48), BABY JOURNAL (BM) (1948-49) - KID MAGAZINE (M) (avril 1948-fév. 1949) (M), KING-KONG (H) (fév. 1948-juil. 1948) - MON JOURNAL (H) (1946-1948) - O.K. (mai 1946-juin 1949). - LE PETIT CANARD (09/06/46-25/11/48) 1ère et 2e série. - CAP'TAINE SABORD (H) (12/02/47-11/05/49) (en Belgique). - WRILL (H) (en Belgique). (1945-mai 1949).
- LES AVENTURES FANTASTIQUES : 1947-1948 - LES AVENTURES HÉROÏQUES : 1946-1950 - LES AVENTURES ILLUSTRÉES : 1948-1949
- LES BELLES AVENTURES : 1947-1949 - BOB ET BOBETTE : (M) 1946-47/47-1948 (DARGAUD) - CAPITAINE MARVEL : 1947-1950 - DIAVOLO : 1948-1949 - FANTAX : 1946-1949 - HÉROICA : 1948-1949 - JIM TAUREAU : 1946-1949. - MARCO POLO (Fantax présente) : 1948-1949. - ROBIN DES BOIS (1947-1950) (Ed. Pierre MOUCHOT) - A L'ASSAUT DU CIEL (1946-1948) - VICTOIRE (1947-1950) - YOUPI (1948-1949)

1951 : Livres, journaux, BD et films pour les jeunes (2)





1951 : Livres, journaux, bandes dessinées et cinéma
pour les jeunes, il y a 60 ans (2)


Le groupe parisien G.P., rival moins bien implanté, défend avec talent ses albums des collections « Rouge et bleue », « Pingouin » et surtout « Bibliothèque Rouge et Or » (née en 1947, pour l’instant cantonnée dans la réédition d’œuvres classiques bien illustrées)
Les éditeurs orientés depuis longtemps vers les ouvrages scolaires, tels Colin-Bourrelier (Collection « Marjolaine »), Delagrave (« Bibliothèque Juventa »), Rageot (« Heures joyeuses »), Magnard (« Fauves et jungles », « Bibliothèque de Tante Marinette », poursuivent des collections de romans, d'autant plus appréciées des pédagogues de l'école publique, qu'ils ne sont pas suspectés d'entretenir une idéologie religieuse.
Des revues comme Francs Jeux, Terre des jeunes jouissent, malgré leur moyenne diffusion, de la sympathie laïque mais leurs préjugés défavorables sur la bande dessinée nuisent à leur succès commercial. Larousse et Nathan poursuivent, sans surprendre, leurs collections de contes et récits. Parmi les éditeurs plus discrets, notons Arthaud (« Les Amis des jeunes »), Flammarion, Gründ, Payot à Lausanne, Tallandier (« Le Livre d’aventures »), les éditions Stock, les éditions parisiennes BIAS ou Gédalge…
L’année 1951, peu novatrice en ce qui concerne les collections de livre et les titres de la presse pour la jeunesse, est intéressante à étudier du point de vue de la moralisation et de la surveillance exercée sur les deux supports que sont le livre mais surtout le journal pour jeunes.
La loi de post-censure, voulue depuis longtemps par les ligues de moralité, l’Union patriotique des organisations de jeunesse (U.P.O.J.), les éducateurs de tendances souvent antagonistes, voire par les dessinateurs redoutant la concurrence des bandes dessinées étrangères, date certes de juillet 1949. Elle a nécessité la mise en place d’une commission de contrôle et de surveillance dont l’un des premiers rapports connus, sur la mise en œuvre de la loi et les remontrances adressées aux éditeurs, date de 1951. Alors que naissent, pour les adultes, les collections « Le Rayon fantastique » (chez Hachette) et « Fleuve noir Anticipation » et que le belge André Gérard crée « La Bibliothèque Marabout », la commission critique vivement la science-fiction. La Ligue de l’enseignement a même produit et diffusé à partir de décembre 1951, le court métrage On tue à chaque page, destiné à aggraver les effets de la loi de juillet 1949 en dénonçant les effets d’une certaine presse « illustrée ». Sans doute par manque d’images pour appuyer une thèse fallacieuse, il est fabriqué par des anciens élèves de l’IDHEC à partir d’images d’un superhéros entièrement inventé, baptisé Krak. Ils prétendent que « l’histoire de Krak est une synthèse des aventures de Superman, Tarzan, Amok et autres Fantomas (sic) : invincibles surhommes, bottés, casqués ». Outre le fait qu’ils confondent sans doute Fantomas et Le Fantôme du Bengale, leur vision est partiale et réductrice puisque les personnages proposés par la presse des jeunes sont autrement plus variés et plus riches (comme le démontrent déjà les couvertures des journaux et magazine présentés ici). Il s’agit donc d’un « faux » document et d’un vrai film de propagande (qui déclenchera d’ailleurs la colère rétrospective et légitime de René Goscinny).

La presse commerciale juvénile n'a jamais été aussi diverse en périodiques illustrés. S’y ajoutent de nombreux récits complets ou petits formats, mal vus des éducateurs de tout bord, prêts à dresser les listes des coupables « à déconseiller », listes généreusement distribuées sous le porche des églises et dans les patronages. Parmi les membres de la commission de surveillance de la loi de juillet 1949, on note la présence de Madeleine Bellet (Vaillant), Raoul Dubois (Francs camarades), de l’abbé Pihan et René Finkelstein (les deux pour Fleurus dans lequel René Finkelstein possède d’ailleurs des parts). On note aussi la présence d’Auguste Liquois, auteur de Satanax et dont on semble avoir oublié la présence dans la journal pro-nazi ; Le Téméraire.
Contrairement à une idée admise, la censure s’est exercée sur la presse juvénile. Le livre, lui n’est pas inquiété sans doute parce que le texte bénéficie d’un préjugé favorable.
Notons, pour finir, que le décalage est évident entre la sortie d’un livre et l’adoption de sa lecture, décalage souvent aussi grand que celui qui existe entre la sortie parisienne d’un film et son arrivée tardive en province (au point que les journaux juvéniles titrent leur critique : « Les films que nous avons vus pour vous »). Les éditeurs de journaux le savent bien puisque L’Intrépide publie une très longue et tardive adaptation de Fanfan la Tulipe en B.D et Bayard, dirigé par l’abbé André Sève, fait de même avec le film : Quand les vautours ne volent plus, en 1953. Le dessin animé de Walt Disney, Cendrillon, datant de 1949 sort seulement en France en 1951.

Autres romans et récits (que ceux des éditions Hachette) édités ou réédités en 1951 :
Denise ADHEMAR, Ill. André HOFER : Ha-Houf fils de lions « Les Loisirs de la jeunesse », Ed. Gedalge
Allan ALDOUS : Mac Gowan dans les mers du Sud Arthaud
Claude APPELL : Le Noeud de carrick (« Signe de piste », Alsatia). R. 1956.
Michel-Aimé BAUDOUY : L’Extraordinaire aventure de Michel Santarea « Heures joyeuses », Rageot
Léonce BOURLIAGUET : Le Moulin de Catuclade (Hachette). (rééd. Coll. "Jeunesse du monde", é. o. 1946)
Reginald BROWNE : La Croisière de l'Astérion ("Jean-François") (Anticipation)
Jean de BRUNHOFF : Babar et le Père Noël Album ill. en coul. Hachette 40 p.
André BRUYERE, Ill. André PECOUD : L'Impératrice jaune (Bib. de Suzette, Gautier-Languereau).
Edward BULWER LYTTON, adap. H. ROUILLARD : Les Derniers jours de Pompéi. "Juventa" Delagrave.
Edgar Rice BURROUGHS : Tarzan et le secret de la jeunesse Coll. Tarzan Hachette
Marie BUTTS : Récits des temps bibliques 3e partie Larousse 143 p.
Maurice CHAMPAGNE : Les Chercheurs d’épaves « Juventa », Delagrave
Georges CHAPPON, Ill. Zig BRUNNER : Le Voyage d'Ulysse (Bibl. Rose illustrée, Hachette).
Paul COGAN (Cl. APPELL) : Ouistiti et valises-jaunes ("Jean-François") R. 52, 54.
Norman DALE : L’Île au squelette « Belle humeur » Desclée de Brouwer
René D’ARNOULD, Jean DES BROSSES : Hurruguec le naufrageur ("Jean-François")
Alphonse DAUDET : Contes illustrés par TOUCHAGUES. (Mame),
Yves DERMEZE : Les Diamants du Tanganyika ("Jean-François")
Jean D'IZIEU, Ill. P. JOUBERT : Lumière sur la piste ("Jean-François). Prépub. dans "Coeurs vaillants"
M. M. DUBOIS : Sidroc le Viking Larousse
Jean-Louis DUBREUIL : Le Capitaine du Jamboree : roman de marine. (Signe de piste, Alsatia) R. 60.
René DUVERNE : Dix Filles dans une île (Coll. Ames Vaillantes, Editions Fleurus)
René DUVERNE : La Percée des Mammouth’s Mountains ("Jean-François")
Paul ELUARD : Grain d'Aile (éd. Raison d'être) (Rééd. de 1948, ill. Line Duhém : Jacqueline DUHEME)
Jean-Louis FONCINE, Ill. P. JOUBERT : Les Forts et les purs (Signe de piste, Alsatia). R. 59, 76, 86.
Adrien GALLET : La Menace de Kali Maison de la Bonne Presse
René GUILLOT : Sirga la lionne (Fauves & jungles, Magnard) R.79, Ouoro le chimpanzé. F. & J. Mgd
René GUILLOT : L'Extraordinaire aventure de Michel Santaréa (Heures joyeuses) Rageot
Ernest HEMINGWAY : Le Vieil Homme et la Mer (1e éd. dans une coll. pour adultes en américain)
Maurice HERZOG : Annapurna, premier 8000 (Arthaud)
Thor HEYERDAHL : L'Expédition du « Kon-Tiki » (tr. du norvégien) 1951 (A. Michel, éd. compl.).
A. JAULGONNE, Ill. André JOURCIN : J’ai fait trois fois le tour du monde Ed. Bias
A. JAULGONNE, Ill. André JOURCIN : Voyages et naufrages mystérieux Ed. Bias
C.S. LEWIS : Le Prince Caspian (en anglais) ("Les Chroniques de Narnia")
Astrid LINDGREN : Mademoiselle Brindacier (tr. du suédois) Bib. Rose Illustrée Hachette
J.W. LIPPINCOTT : Le Champion des Maonts sauvages (Heures joyeuses) Rageot
Colonel Marc MICHON : Le Celte au torque d'ambre Ed. Magnard
A. LAMORISSE (images), J. PREVERT (textes) : Bim le petit âne La Guilde du livre, Lausanne
René POIRIER, Ill. Pierre LUC, préf. de FOMBEURE : Cent et un Contes et Récits (Gründ) (anthologie)
Henriette ROBITAILLIE, Ill. PIERDEC : Le Monstre des abîmes ("Cinématiques", B. Pr.) Prép. "Bern." 50
Pierre ROUGEMONT et Jean GUIDONI : La Dame blanche ("Jean-François")
Albert ROYER, Ill. Théophile-Jean DELAYE : Le Petit Page (Les Amis des jeunes, Arthaud)
SAMIVEL : L'Amateur d'abîmes « Les Livres de nature », Stock, Delamain et Boutelleau
Haroun TAZIEFF : Cratères en feu Editions Arthaud
Marguerite THIEBOLD : Le Château dans la forêt Bibliothèque Rose Illustrée Hachette
Thérèse TRILBY, Ill. Manon IESSEL : Le Petit Monsieur Vincent ("Pour les jeunes", Flammarion).
Jules Verne : Le Voyage aérien Coll. « Jules Verne »
Charles VILDRAC : Les Lunettes du lion (et La Famille Moineau). "Marjolaine ", Bourrelier.
Jacqueline VINCENT : Bel amour « Belle humeur », Desclée de Brouwer
Colette VIVIER (Colette DUVAL) : Rémi et le fantôme (Coll. Marjolaine, Colin-Bourrelier).

1951 : Livres, journaux, BD et films pour les jeunes (1)





1951 : livres, journaux, bandes dessinées et cinéma
pour les jeunes, il y a 60 ans (1)


Avant de basculer dans l’année 2012, il est intéressant de plonger 60 ans en arrière pour tenter de dresser un rapide panorama de ce que pouvait lire ou voir la jeunesse au début de la nouvelle décennie.
Certes l’année 1951 n’est pas plus réjouissante sur le plan hexagonal qu’à l’échelle du monde. C’est vraiment l’époque des puissants clivages idéologiques de l'après-guerre.
La chasse aux sorcières sévit aux Etats-Unis qui condamnent à mort les époux Rosenberg et développent les forces de l’OTAN. C’est la guerre en Corée de chaque côté du 38e parallèle et c’est la guerre en Indochine pour la France. Le Moyen Orient est aussi perturbé. Le spectre d’une guerre atomique hante les esprits. En France, l’instabilité ministérielle tourne au ridicule. La guerre scolaire est ranimée par la loi André Marie et la loi Barangé.
Tant dans la presse que dans l'édition, en ces temps de guerre froide et de menaces de nouvelle guerre mondiale, les courants de pensée sont davantage ressentis que la concurrence commerciale. L’enfance bridée et le plus souvent privée de parole est sous la triple et ferme autorité des parents, des instituteurs, de l’Eglise (ou du parti communiste).
L'Eglise catholique, qui vit les dernières années de son triomphalisme, voit d'un bon œil la publication de journaux et de romans pour les jeunes, surtout à travers deux groupes. Celui de la rue de Fleurus, qui publie Cœurs Vaillants, Ames Vaillantes, Fripounet et Marisette, tout en continuant la pieuse série « Belles histoires et belles vies », fonde la collection de romans, « Jean-François » (avec Gautier-Languereau) et poursuit celle d’« Ames vaillantes ».
Le second groupe, celui de la Bonne Presse, publie les journaux Bayard et Bernadette, de plus petit format, mais plus connus que ses collections "Ohé les gars" ou des "Romans Cinématiques".
D'autres éditeurs sont proches de la même mouvance religieuse, parfois sous-jacente, comme les éditions Alsatia, connues dès 1937 pour la collection « Signe de piste », Desclée de Brouwer (à capitaux belges), avec sa collection « Belle humeur », Mame, Spes (éditions fondées dès 1923 par un groupe de catholiques aux idées sociales) et même Gautier-Languereau (associé à Fleurus pour la collection « Jean-François ».
Le Parti communiste, aux nombreux adhérents maintenus dans leur ferme militantisme, touche surtout la jeunesse à travers son séduisant journal grand format de Vaillant, légitimement intitulé « le journal le plus captivant ». Il faut noter la création originale des revues pour les plus jeunes Riquiqui et Roudoudou en 1950 et 1951.
Dans le domaine de la fiction juvénile commerciale, Hachette, à la puissante distribution, domine nettement le marché du livre jeunesse. L’éditeur renouvelle prudemment le contenu des collections « Bibliothèque Verte », « Bibliothèque Rose Illustrée » et « Bibliothèque de la jeunesse ». Il frappe un grand coup, dès 1950, avec la luxueuse « Idéal Bibliothèque », illustrée en couleurs, qui copie sans vergogne « La Bibliothèque Rouge et Or ». Il faut y ajouter, outre les collections « Tarzan et « Jules Verne », la publication des grands et de petits albums.
Voici les titres nouvellement édités ou réédités, proposés par Hachette en 1951 :

IDÉAL-BIBLIOTHÈQUE (1951) H.C. ANDERSEN, Ill. Micheline DUVERGIER : Contes (Idéal Bibliothèque n° 8, Hachette)
James Oliver CURWOOD, Ill. Henri DIMPRE : Les Chasseurs de loups (Idéal Bibliothèque n° 9)
Alphonse DAUDET : Ill. P. PROBST : Contes choisis. (Idéal B., n° 6)
Daniel DEFOE, Ill. Félix LORIOUX : Robinson Crusoé (Idéal Bib. n° 11)
André DEMAISON, Ill. Jacques NAM : La Nouvelle arche de Noé. Idéal. Bib. n° 10
Alexandre DUMAS, Ill. Jean RESCHOFSKY : Les Trois Mousquetaires, T. I et II (Idéal Bib. n° 15, n° 16)
Joseph KESSEL, Ill. Roger PARRY : Mermoz Hachette (Idéal Bib. n° 14)
Hector MALOT, Ill. Marianne CLOUZOT : Sans famille Tome I, Tome II, (Idéal Bib. n° 12, n° 13)
Comtesse de SEGUR, Ill. A. PECOUD : Les Malheurs de Sophie (Idéal Bibliothèque n° 7, rééd.)
Jules VERNE, Ill. Henri DIMPRE : Cinq Semaines en ballon (Idéal Bib. n° 5)

BIBLIOTHÈQUE VERTE ET BIBLIOTHÈQUE DE LA JEUNESSE:
Germaine ACREMENT : Echec au roi (Bibliothèque Verte)
Jean d'AGRAIVES : Vent debout (Hachette).
Louisa May ALCOTT et P.J. STAHL : Les Quatre filles du docteur Marsch
Victor CANNING : Le Secret de la panthère Bib de la jeunesse
Eve CURIE : Madame Curie (Bib. Verte)
James Oliver CURWOOD : Le Piège d’or (Bib. Verte)
James Oliver CURWOOD : Les Cœurs les plus farouches (Bib. Verte)
Alphonse DAUDET : Histoire d'un enfant (Bib. Verte)
André DEMAISON : Poupah, l'éléphant et autres histoires de bêtes qu'on dit sauvages (B. V)
Jean D'ESME (Jean D'ESMENARD): Foch (Hachette)
Alexandre DUMAS : Le Vicomte de Bragelonne (Bib. Verte)
Henry RIDER HAGGARD : Les Mines du Roi Salomon (Bib. Verte).
Captain W.E. JOHNS : Un exploit de Worrals (Bib. Verte).
Jack LONDON : Belliou la fumée (Bib. Verte).
Jack LONDON : Fils du soleil (Bib. Verte).
Jack LONDON : L’Aventureuse (Bib. Verte).
Pierre MAÊL : Robinson et Robinsonne (Bib. Verte).
Hector MALOT : Sans famille Tome 1 et Tome II (Bib. Verte).
Howard PEASE : Le Vagabond des mers (Bib. Verte).
Joseph PEYRE, Ill. Roger PARRY : Inoa (Bib. Verte).
Joseph PEYRE : Le Chef à l’étoile d’argent (Bib. Verte).
Edmond ROSTAND : L’Aiglon (Bib. Verte).
Georges G. TOUDOUZE : Le Fille des sirènes (Bib. Verte)

BIBLIOTHÈQUE ROSE ILLUSTRÉÉE ET COLLECTION « JEUNESSE DU MONDE »
Léonce BOURLIAGUET : Le Moulin de Catuclade (Coll. « Jeunesse du monde », Hachette)
Georges CHAPPON, Ill. Zig BRUNNER : Le Voyage d'Ulysse (Bibl. Rose illustrée, Hachette).
Astrid LINDGREN Mademoiselle Brindacier (Bib. Rose Illustrée)
Odette LARRIEU, Henri DIMPRE : Le Roman de Renard (Bib. Rose Illustrée)
Marguerite THIEBOLD : Le Château dans la forêt (Bibliothèque Rose Illustrée)

COLLECTION « TARZAN »
Edgar Rice BURROUGHS : Tarzan et le secret de la jeunesse (Coll. "Tarzan")

COLLECTION « JULES VERNE »
Jules Verne : Le Voyage aérien (Coll. « Jules Verne »)

vendredi 11 novembre 2011

LA PRESSE DES JEUNES EN 1935




LA PRESSE DES JEUNES EN 1935

1 Presse commerciale et distractive passant peu à peu de l’histoire illustrée à la bande dessinée : des journaux devenus plus attrayants dès 1934.
a) pour les garçons :
LA JEUNESSE ILLUSTREE (H) (1903-juin 1935) (Fayard)
LES BELLES IMAGES (1904-1914, 1915-1936) (Arthème Fayard) (H)
LE PETIT ILLUSTRE (1906-1936) (Offenstadt)
L’EPATANT (1ère série ; 1908-1937) (Offenstadt)
L'INTREPIDE (1ère période) (1910-1937) (Offenstadt)
CRI-CRI (1911-1937) (Maison Offenstadt, SPE)
LE BON POINT AMUSANT (H) (juillet 1911-août 1914 ; déc. 1914-juin 1938) (Albin Michel)
LES LIVRES ROSES (BM) (Larousse)
GUIGNOL (1919-1921, 1921-décembre 1936) (Le Petit Echo de la Mode).
LES HISTOIRES EN IMAGES (1921-juillet 1938) (Offenstadt)
DIMANCHE ILLUSTRE (H) (1924-40, 1940-44) (Editions Dupuy) (avec Zig et Puce d’Alain Saint-Ogan)
PIERROT (H) (1925-1942) (Petit Echo de la Mode)
LE PANTIN (1928-janvier 1938) (M) (Journal publicitaire, chocolat Phoscao)
LE JOURNAL DE BEBE (1929-1939) (Albin Michel)
BENJAMIN (H) (1929-1939), édité par Jean Nohain et Georges Lang (avec Pinchon, Erik..) « Un grand journal à la taille des petits »
A LA PAGE (H) (1930-1940)
JEUDI (H) (1931-1938) (G. Ventilard)
CADET-REVUE (1933-1939) Ed. Langlois

Les magazines belges :
LE PETIT « VINGTIEME » (1928-1940) (Le Journal du XXe siècle) (publie Le Lotus bleu de Hergé en 1934)
LE MOUSTIQUE (1924-1940/1944-1973) (J. Dupuis)

Les illustrés, souvent de grand format : une bande dessinée surtout américaine ou italienne.
LE JOURNAL DE MICKEY (1934-1944) (Paul Winkler, Opera Mundi) ;
HURRAH (H) (1935-1941) (Del Duca)
JUMBO (H) (1935-1944) (Carozzo, Librairie Moderne)

b) pour les filles (en dehors de la presse catholique « officielle »)
LA SEMAINE DE SUZETTE (H) (1905-1960) (Gautier-Languereau) FILLETTE (H) (Offenstadt) (1ère période : 1909-1942)
LISETTE (H) (1ère période : 1921-1942) (Le Petit Echo de la Mode).
c) mixte :
LES ENFANTS DE FRANCE (mars 1928-1940) (Ed. du Figaro) Absorbe JEUNES DE FRANCE

2 Presse catholique
a) Maison de la Bonne Presse

LE NOËL (1895-1937)
L’ECHO DU « NOËL » (fév. 1906-déc. 1935) (devient BAYARD en 1936)
L'ETOILE NOËLISTE (H) (jv. 1914-mai 1940) (récits cinématiques)
PETITS BELGES (1920-1960) (Bonne Presse Averbode)
BERNADETTE (H) (filles, 1ère série en 1914, 2 ème : mars 1923-1940)
LE SANCTUAIRE (enfants de chœur) (1911-1914 ; 1922-1940).

b) Editions du Croisé
LA SEMAINE DU CROISE, LE CROISE (Belgique) 1927-1959
Ou L’ENFANT DE CHŒUR (1928-1957)

c) Union des Œuvres (séries avant-guerre) :
COEURS VAILLANTS (oct. 1928-nov. 1929, 1929-1940) (garçons)

3) Presse coopérative et laïque : elle est dans son premier essor grâce à Célectin Freinet
LE COOPERATEUR SCOLAIRE (1922-1933) (BM)
(remplacé par LE JOURNAL DE COPAIN-COP (BM) (PUF et O.C.C.E.) (1933-1940)
B.T. (Bibliothèque du travail), (depuis 1932), (lancée par Célestin Freinet, créateur de l’Ecole Moderne)
LA GERBE (lancée par Célestin Freinet)

4) Presse idéologique : (d’inspiration communiste)
MON CAMARADE (H) (1933-1939) (dirigé par Georges Sadoul).
LES LIVRETS DE « MON CAMARADE » (mensuel pour « l’enfance ouvrière et paysanne »)

Les Périodiques français pour la jeunesse en 1935




Les Périodiques pour la jeunesse
Bureau International d’Education Genève 1936

C’est une évidence : les études sur la presse des jeunes sont plutôt rares, en particulier avant la Deuxième Guerre Mondiale. Voilà pourquoi j’étais très heureux, au cours de cette année 2011, d’acquérir l’ouvrage paru à Genève en 1936, au Bureau International d’Education, intitulé Les Périodiques pour la jeunesse.
Hélas, quelle ne fut pas ma déception à la lecture de cet opuscule qui avait pourtant toutes les apparences du « sérieux » : papier de qualité, impression soignée, participation de « spécialistes » faisant partie d’une « commission d’experts pour l’étude de la littérature enfantine »…
Pour la France, on note la participation de Mathilde Leriche, bibliothécaire à l’Heure joyeuse de Paris et auteur d’un Essai sur l’état actuel des périodiques français pour enfants (Revue des livres et des bibliothèques, 1935) et de Marie –Thérèse Latzarus à qui l’on doit La Littérature enfantine en France dans la seconde moitié du XIXe siècle (Presses Universitaires de France, 1923).
Je m’abstiendrai, pour l’instant, de commentaires et je me contente de livrer les pages 82 à 84 consacrées aux journaux juvéniles français

FRANCE

a) Périodiques pour les enfants particulièrement signalés par nos collaborateurs
BENJAMIN. 14, rue Brunel, Paris XVIIe. Format du journal pour grandes personnes. Rubriques : actualités, science, histoires, contes, concours, contributions d'enfants ; les abonnés se réunissent au « club des Benjamins ». (Hebd. g. et f. 9 13).

COPAIN COP. Presses universitaires de France, 49, Bd 1
St Michel, Paris Ve. Édité sous le patronage de l'Office central de la Coopération à l'école ; publie des histoires suivies, des contes, actualités, travaux manuels, contributions d'enfants, parmi ces dernières des dessins accompagnés de critique et de conseils de spécialistes. (Bi mens. g. et f. 9 13.)

ÉCLAIREUR DE FRANCE (L'). 8, rue Bossuet, Paris Xe.
Un des meilleurs journaux d'éclaireurs publiés en France. (Bi mens. g. 12 15.) ,

ENFANTS ET JEUNES DE FRANCE. 31, rue Guyot, Paris,
XVII°. Paraît sous le patronage de Éducation, revue destinée aux parents, contient romans, récits d'aventure, rubriques consacrées à l'actualité, aux sports, oeuvres d'abonnés, ceux ci ont un club dont la devise est Pro patria laboremus. (Bi mens. g. et f. 11 15).

ESPÉRANCE (L'). Unions Chrétiennes de France, 94, rue St Lazare, Paris. Revue d'inspiration protestante, publie des matières variées. (Mens. g. et f. 15 20).

JEUNESSE. 52, avenue de Breteuil, Paris. Organe de la Croix Rouge de la jeunesse. (Mens. g. et f. 9 13.)

LECTURES DE LA JEUNESSE (Les). 26, rue du Temple, Saumur. Biographies, histoires suivies, jeux, section réservée aux écrits et aux dessins d'enfants. (Mens. g. et f. 8 13).

LIVRES ROSES (Les). Larousse, 13 à 21, rue Montparnasse, Paris VIe Contes et légendes de France et de l'étranger, récits d'aventure, biographies d'hommes célèbres ; chaque numéro forme un tout. (Bi mens. g. et f. 10 14).

MON JOURNAL DE FRANCE. E. Nourry, 62, rue des Écoles, Paris Ve. Revue dédiée aux écoliers de France et aux écoliers du monde entier qui apprennent le français, contient des articles sur la France, le monde, la langue française, etc. (Trim. g. et f. 12 16).

LIVRETS DE MON CAMARADE (Les). 8, avenue Mathurin Moreau, Paris XIXe Publication destinée à l'enfance ouvrière et paysanne », chaque numéro contient une histoire complète ; ont paru des récits de Vaillant-Couturier, Maxime Gorki. (Mens. g. et f. 12 15).

NOËL (Le). Maison de la Bonne Presse, 5, rue Bavard, Paris VIIIe. Revue d'inspiration catholique ; matières variées, une rubrique réservée aux travaux des abonnés sur des sujets proposés par la rédaction. (Hebd. f. 15 17).

PLUME (La). 10, rue de Richelieu, Paris I . Publié par le Secrétariat des éclaireuses, s'adresse aux < Petites files ». (10 numéros. par an, f. 7 12.)

SEMAINE DE SUZETTE (La). Gautier Languereau, 18, rue Jacob, Paris VIe. .Journal à gros tirage, publie contes, romans, poésies, travaux manuels, jeux, articles sur tous les sujets susceptibles d'intéresser des fillettes. (Hebd. f. 8 13).


b) Journaux écrits par les enfants

BON CAMARADE (Le). 1, rue René Pauline, Paris VIe. (Mens. g. et f. 11 14).

ENFANTINES. Éditions de l'Imprimerie à l'École, Vence (Alpes Maritimes). (Mens. g. et f. 7 15).

EN HERBE. 18, rue Président Wilson, Châtellerault (Vienne). (Mens. g. et f. 13 15).

FURET (Le). L'Heure Joyeuse, 3, rue Boutebrie, Paris Ve (Mens. g. et f. 8 16).

GERBE (La). L'Imprimerie à l'École, Vence (Alpes Maritimes). (Bi mens. 5. et f. 7 15).

c) Articles consacrés aux journaux pour enfants

BAUCOMONT, Jean. Les périodiques pour la jeunesse. (L'École libératrice, 1932, n° 28.)
BELLIOT, Henri. Journaux pour enfants. (L'École libératrice, 1933, n° 13.)
Benjamin. (Bull. de l'Enseignement public du Maroc, 1935, n° 37.)
CHENNEVIÈRE, André D. Les journaux d'enfants. (Toute l'édition, 1932, n° 151.)
CLOUZOT, Étienne. Les journaux d'enfants. (Revue intern. de l'enfant, 1926, n° 5.)
FREINET, C. L'imprimerie à l'école. Boulogne, E. Ferrari, s. d.
GUÉRITTE, T. J. Un journal mensuel par et pour les enfants de 13, 14, 15 ans. (La nouvelle éducation, 1935, n° 134.)
Journaux d'enfants. (L'École libératrice, 1933, n° 15.)
LATZARUS, Marie Thérèse. La littérature enfantine en France dans la seconde moitié du XIXe siècle (voir p. 151 168). Paris, les Presses universitaires de France, 1923.
LERICHE, Mathilde. Essai sur l'état actuel des périodiques français pour enfants. (Revue du livre et des bibliothèques, 1935, n° 10.)
PERRET, C. Dans le cadre officiel. Application de la méthode Decroly à la rédaction d'un journal d'école. (Pour l'ère nouvelle, 1934, n° 97.)
RICHARD, Marius : Un grand hebdomadaire pour les enfants : « Benjamin » (Toute l’édition, 1933, n° 202).

Remarques :
1) ENFANTS ET JEUNES DE FRANCE paraît un titre curieux. On connaît mieux Les ENFANTS DE FRANCE (publication patronnée par Le Figaro) qui absorbe JEUNES DE FRANCE en 1936.
2) COPAIN-COP s’intitule plutôt Le JOURNAL DE COPAIN-COP
3)
3) Des journaux (sans doute éphémères), ont totalement disparu de la mémoire collective. Leur présence dans cette liste ne semble pas devoir s’imposer
4) Ce « choix », qui, précise-t-on, n’est pas une « sélection » privilégie les journaux éducatifs, peu illustrés et l’on sent plus qu’une méfiance vis-à-vis de la bande dessinée qui entre pourtant dans son premier âge d’or » dès 1934. Je sais que ces propos, bien anodins, vont déplaire tant il ne faut pas toucher à certains tabous et à la réputation de certaines personnes intouchables pour lesquelles on voudrait qu'existe une totale et éternelle suspension du sens critique. On va encore me dire que ces personnes "étaient de leur temps", ce qui ne veut rien dire.

La liste que je propose privilégie les journaux écrits par les enfants, en particulier ceux qui sont nés sous l’influence de Célestin Freinet. Si l’on cite LE BON CAMARADE ( ?), on fait l’impasse sur MON CAMARADE (qui a l’audace de publier de la bande dessinée !).
Les derniers renseignements ayant été recueillis vers 1935, on admettra volontiers que soient absents les journaux : BAYARD, L’AVENTUREUX et JUNIOR, tous tris nés en 1936.
En revanche, un dossier futur donnera un tableau plus complet de la presse des jeunes en 1935. Ainsi saisira-t-on mieux les lacunes, parfois incompréhensibles et fort injustes de cette liste aussi partiale que partielle.

jeudi 29 septembre 2011

Pierre PELOT et les traductions en allemand de ses "romans jeunesse"


Pierre PELOT : Les « romans jeunesse » traduits en allemand

C'est en allemand qu'ont été le plus souvent traduits les romans jeunesse de Pierre Pelot. En voici la liste.
- Herz unter der Asche - Würzburg : Arena Verlag, 1978. Ill. de couv. : Ingrid Mizsenko
(Le Coeur sous la cendre, 1974)

- Gesucht wird : (1) - Aarau und Frankfurt : Sauerlânder Verlag, 1977. Ill. de couv. : Jorg Müller
(2) Ravensburger Taschenbücher Otto Maier Verlag, 1980. Ill. de couv. : Jorg Müller
(Le Ciel fracassé)

- Die Haut des Indianers Würzburg : - Würburg : Arena Verlag, , 1980. Ill. de couv. : Herbert Holzing (Sierra brûlante)

- Junikâfer - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1979. Ill. de couv. : Gerhard Rockel (Je suis la mauvaise herbe, 1975)

- Kuckucksschnee - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1978. Ill. de couv. : Gerhard Rockel (Les Neiges du coucou)

- Der Flug zur vierten Galaxis – Stuttgart : Boje-Verlag (Weltraumabenteuer), 1976, 77, 78, 79, 80. Ill. de couv. : Klaus Bürgle (Les Légendes de Terre, 1973)

- Der Zug endet hier - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1980. Ill. de couv. : Gerhard Rockel (Le Pantin immobile)

- Die Haut des Indianers – Würzbuch : Arena Verlag, 1980. (Sierra brûlante)

- Sternsuche - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1978. Ill. de couv. : Peter Fink (Les Etoiles ensevelies)

- Stromabwârts gegen Zeit und Tod – Stuttgart : Union Verlag, 1980. Ill. de couv. : Peter Repp (La Drave)

- Verlorenes Brot (1) - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1977.
(2) - Autre traduction : - Lous Rückkehr Ravensburger Taschenbücher, 1984.
(Le Pain perdu)

- Der Zug endet hier - Dortmund : Hermann Schaffstein Verlag, 1980. Ill. de couv. : Erich Hölle (Le Pantin immobile)

- Aik des Rebell (1) - Stuttgart : Boje Indianergeschichte, 1973 et 1987. Ill. de couv. : Erich Hölle.
(2) Innsbrück : Obelisk Verlag, 1975. Ill. de couv. : Helga Demmer. (L’Unique rebelle)

- In der Falle –Aarau, Franfurt am Main : Verlag Sauerländer, 1978. Ill. de couv. : Rita Mühlbauer et Hanno Rink (Le Renard dans la maison)

- Dylan Stark : Ritt durch dis Hölle - Fribourg, Bâle, Vienne : Verlag Herder, 1982. Ill. : Michel Blanc-Dumont (Quatre hommes pour l'enfer 1)

- Dylan Stark : Die Stunde der Rache - Fribourg, Bâle, Vienne : Verlag Herder, 1982. Ill. : Michel Blanc-Dumont (La Couleur de Dieu 2)

- Dylan Stark : Um Kopf uns Tragen - Fribourg, Bâle, Vienne : Verlag Herder, 1982. Ill. : Michel Blanc-Dumont (La Horde aux abois 3)

- Dylan Stark : Zorn der Gerichten - Fribourg, Bâle, Vienne : Verlag Herder, 1983. Ill. : Michel Blanc-Dumont (Les Loups dans la ville 4)

Merci à l'excellent bibliographe et ami, Alain Sprauel, qui m'a permis d'acquérir quelques-unes de ces traductions.
Pour davantage de précisions, consulter "ecrivosges", le site animé par Bernard Visse.

mercredi 28 septembre 2011

Pierre PELOT : Bibliographie des "romans jeunesse" : 3e partie




Pierre PELOT : Bibliographie des « romans jeunesse » :
3e partie


VI CONTES JUVENILES :

Les Aventures de Victor Piquelune / P. Pelot. - Amitié, 1977. - (Ma première amitié) Couv. et ill. d'A. Laval. (J, C, SF)
Un Bus capricieux / P. Pelot. - Amitié, 1981. - (Ma première amitié ; 29) Ill. C. Nadaud. (C, J)
Vincent, le chien terriblement jaune / P. Pelot, Dylan Pelot (Ill.). - Pocket, 1995. - (Kid pocket, Les grandes histoires de la vie ; J 151) (J, C) N. E. : 2005.
Vincent en hiver / P. Pelot, Dylan Pelot (Ill.). - Pocket, 2000. - (Kid pocket, Les grandes histoires de la vie ; J 549) (J, C) N. E. : 2005. – (Albums).
Vincent et le canard à trois pattes / P. Pelot, Dylan Pelot (Ill.). - Pocket, 2001. - (Kid pocket, Les grandes histoires de la vie ; J 666) (J, C)
Vincent et les évadés du Zoo / P. Pelot, Dylan Pelot (Ill.). - Pocket, 2002. - (Kid pocket, Les grandes histoires de la vie) (J, C)
Vincent au cirque / P. Pelot, Dylan Pelot (Ill.). – Pocket jeunesse, 2003. - (Kid pocket ; J 1198) (J, C)

VII ROMANS DE SCIENCE-FICTION
Une Autre Terre / P. Pelot. - Hatier, 1972. - (Jeunesse poche anticipation ; 18) Couv. ill. de C. Auclair ; Sélection J.L.P., 1973. ; N. E. : - Amitié, 1983. - (Les Maîtres de l'aventure) ; Ill. V. Roux. 1er ép. de la série "Arian Dhaye".
L'Ile aux enragés / P. Pelot. - Hatier, 1973. - (Jeunesse poche anticipation ; 28) couv. ill. de C. Auclair. 2e épisode de la série "Arian Dhaye".
Les Légendes de Terre / P. Pelot. - G. P., 1973. - (Olympic ; 58) Ill. J. Retailleau ; Sélection J.L.P. ; N.E. : - L.G. F., 1984. - (L. P. J. ; 178) ; Ill. C. Vicini.
Le Pays des rivières sans nom / P. Pelot. - G.P., 1973.(Spirale ; 207) Couv. et ill. de J. Pecnard ; N. E. : - Milan, 1988. (Zanzibar ; 26). Couv. ill. de J. Polonski. Réimp. 1992 (Nelle couv. de P.-H Turin). Réimp. 1995 (Nelle couv. de M. Goubier). (4 couvertures différentes chez Milan)
L'Expédition perdue / P. Pelot. - Nathan, 1994. (Pleine Lune) Ill. C. Merlin.

VIII Le merveilleux scientifique ou « paléofiction »

Le Rêve de Lucy / P. Pelot, Y. Coppens ; T. Liberatore (Ill.). - Seuil, 1990. (La Dérivée) (MS). N.E. : Le Seuil, Points, 97.
Au temps de la préhistoire / P. Pelot : Le Sorbier, 2002. – 48 p. ill. diverses et photographies en couleur. (La Vie des enfants) (Doc. J.)
Nouvelle édition : La Martinière, 2005. Ill. de couv. Elisabeth Ferté.

IX Roman fantastique

La Fille de la Hache-Croix / P. Pelot. Ill. de couv. P. Pelot.
- Paris : Magnard, 1998. - 104 p. ; 19 cm. (Les Fantastiques) (J. F)

X Récits Policiers

Le Père Noël s'appelle Basile / P.Pelot. - Syros, 1993. - (Souris Noire Plus ; 35) Ill. M. Daniau. (J,P) ; N. E. : Syros, 1996. - (Souris Noire ; 46). Ill. de couv. Lewis Trondheim. N.E. : Syros, 1998. - (Souris noire ; 17) Ill. de couv. Jacques Ferrandez.
Le Rire du noyé (roman-photo) / P. Pelot, J-Y. Camus et des adolescents de Vandeuvre. Bibl. munocipale de Vandeuvre-les-Nancy, 1995.
Le Seizième round / P. Pelot. Messidor, 1990. - (LF 12) Ill. R. Botti. (RCAd, P, V)
Cimetière aux étoiles / P. Pelot ; ill. Jacques Ferrandez.
- Paris : Syros, 1999. - 91 p. couv. ill. en coul. de J. Ferrandez, 17 cm.
- (Souris noire poche ; 39)

XI Novélisation

Hanuman : Entrez dans la légende du Dieu Singe / P. Pelot ;
Ill. de couv. C+D. Millet. - Paris : Denoël, 1998. - 280 p. ; 23 cm.
(novélisation d'après le scénario de Fred Fougéa et Michel Fesser).

XII Nouvelles et récits courts divers (sélection)

La Révolte de Robe d’arbre (Pierre Pélot)
- Juin-Juillet-Août 1967 ; Journal "Record" (Bayard-Presse) : numéros 66-67-68
Le Mirage (Pierre Pelot) : 04/02/1971 ; Hebdomadaire "Tintin" n° 1162
Dyan le vieux (Pierre Pelot) : Octobre 1972, Journal mensuel "Record", n°10, (Bayard-Presse)
La colline des espoirs : in Contes de Noël illustrés par Sophie Kniffke ; pp. 73-80. 3 illustrations pleine page et couleurs de Sophie Kniffke. - Ed. de l'Amitié G.T. Rageot : Paris, 1987
Parole de chat : dans Contes et Légendes de l’An 2000, anthologie d’Elisabeth Gilles Sebaoun. - Paris : Nathan, 1999
Horu-Ha l’enfant du clan (Ill. Armelle Le Guillerm) : 10 Histoires pour mes 10 ans (Fleurus, 2004)
Avant Jonas (Ill. Elisem) : 10 Histoires pour mes 10 ans (Fleurus, 2004)
Chat malin Pif-Gadget n° 1, juillet 2004, Pif Editions.

Quelques rares ouvrages n’appartiennent pas à des collections pour la jeunesse mais ils peuvent être lus avec profit par les jeunes de 8 à 15 ans.

Pierre PELOT : Bibliographie des "romans jeunesse" : 2e partie




Pierre PELOT : Bibliographie des « romans jeunesse »
2e partie


III LES AUTRES ROMANS « AMERICAINS » :

La Drave / P.Pelot. - G.P. , 1970. - (Olympic ; 37). (J, Av. am.). Rééd. : - G.P. , 1977. (Grand angle ; 31) ; N.E. : - L.G.F., 1991. - (L. P. jeun. ; 353). Ill. J-P. Colbus. Diplôme du meilleur livre Loisirs Jeunes, 1970.
L'Unique rebelle / P. Pelot. - Amitié, 1971.- (Bibliothèque de l'amitié ; 77) Ill. G. Di Maccio ; (J, Av. am). Prix jeunesse, 1971. ; N.E. : - Amitié, 1982. - (Les Maîtres de l'aventure) ; Ill. G. Guédon.
N.E. : Editions Larousse, 2011(Les Contemporains, classiques de demain). Edition de Marion Baudriller, Ill. de couv. anonyme.
La Révolte du Sonora / P. Pelot. - G.P., 1972. - (Olympic). Ill. D. Dupuy et F. Dupuis. (J, W)
Les Epaules du diable / P.Pelot - G. P., 1972. (Olympic ; 49)
Ill. D. Dupuy et J. Retailleau ; (J, W) ; Sélection 1000 Jeunes Lecteurs, 1973 ; Sélection J.L.P., 1973. ; Rééd. : G. P., 1980. - (G.S.) ;
N.E. : - Castor poche Flammarion, 1993. - (Castor Poche senior ; 398)
Les Larmes de la jungle / P. Pelot. - Rageot, 1991. - (Cascade) Ill. de Morgan. (A.Am, J)

IV DE LA BANDE DESSINEE AU ROMAN :

Le Train ne sifflera pas trois fois / P. Pelot - G.P., 1974. - (Spirale ; 212) ill. D. Dupuy (J, W). Sélection J.L.P., 1974. N.E. - Paris : L.G.F., 1983. - (Le Livre de poche jeunesse ; 99) ill. P. et G. Brizzi. N.E. ; - Paris : CNELBLA, 1989. (gros caractères), ill. de J.-L. Didelot. ; - Paris : CNELBLA, s. d. - 3 volumes en braille.
La Poussière de la piste / P. Pelot. - G.P., 1975. - (Spirale ; 230)
Couv. et ill. de O. Anamur. (J, W)
La Guerre du castor / P. Pelot. - G.P. , 1971. - (Spirale ; 171) ; R. 1973, 1976. Ill. J. Pecnard. (J, W)

V LES ROMANS CONTEMPORAINS DU RAYON JEUNESSE :

Les Etoiles ensevelies / P. Pelot ; ill. R. Blachon.
- Amitié, 1972. - (Bibliothèque de l'amitié ; 82). (RC, J, V). 3 ill. de couverture différentes.
Diplôme Loisirs jeunes 1972, Sélection Prix des 13 1972, Sélection J.L.P. 1973, Sélection 1000 jeunes lecteurs 1973, Mention Prix Européen de Littérature de jeunesse, Province de Trente, 1973, Aiglon d'or au Festival de Nice. - Adapté pour la télévision en 1974 par Pierre Cardinal, réalisation M. Tournier. Cassette VHS, INA-CRDP. Durée 70 mn. ; couleur VHS SECAM. N.E. : Ill. A. Romby et F. Boudignon. - Rageot, 1990. - (Cascade)
Le Cœur sous la cendre / P. Pelot. - Amitié, 1974. (Les Chemins de l'amitié) (J, R CAd, V) Diplôme Loisirs Jeunes, 1974 ; Sélection J.L.P., 1975 ; Sélection 1000 Jeunes Lecteurs, 1976 ; Grand Prix Européen de Littérature jeunesse, Province de Trente, 1977.
Le Pain perdu / P. Pelot.-G.P., 1974. - (Grand angle ; 3) (Adapté en téléfilm par Pierre Cardinal en 1975; diffusé en 1977.) (J, RCAd, V).
N.E. : - Messidor, 1991. - (LF 12) Ill. R. Botti + éd. en braille : 4 vol.
Je suis la mauvaise herbe / P. Pelot. - G.P., 1975. - (Grand angle ; 8) (J, RC, V) Sélection Prix des Treize, 1975 ; Sélection J.L.P., 1976 ; Sélection 1000 Jeunes lecteurs, 1976. ; N.E. : - L.G.F., 1981. - (Le Livre de poche jeunesse ; 61) Ill. A. Szabo.
Le Ciel fracassé / P. Pelot. - Amitié, 1975. - (Les Chemins de l'amitié; 15). (J, RCAd, V) Sélection 1000 Jeunes lecteurs, 1976.
Les Neiges du coucou / P. Pelot. - G.P., 1975. - (Grand angle ; 16) (J, RCAd, V)
Le Pantin immobile / P. Pelot. -Paris : Amitié, 1976. (Les Chemins de l'amitié ; 18). Adapté pour la télévision par Michel Guillet et Pierre Pelot en 1983. (J, RCAd, V)
Le Renard dans la maison / P. Pelot. - Amitié, 1977. - (Les Chemins de l'amitié ; 21) (J, RCAd, V) Prix Jean Macé
Le Mauvais coton / P. Pelot.- Amitié, 1978. - (Les Chemins de l'amitié ; 26) (J, RCAd, V)
Le Canard à trois pattes / P. Pelot, W. Camus, J. Coué.- Duculot, 1978. (Travelling ; 35) (J, RCAd)
Les Canards boiteux / P. Pelot. - G.P., 1978. - (Grand angle ; 45) (J, V)
Fou comme l'oiseau / P. Pelot. - Amitié, 1980. - (Les Chemins de l'amitié) (J, RCAd, V). Adapté pour la télévision par Fabrice Cazeneuve en 1983.
La Passante / P. Pelot. – Flammarion, 1999. – (Tribal) (J, RCAd).

mardi 27 septembre 2011

Pierre PELOT : Bibliographie des "romans jeunesse" 1ère partie






Pierre PELOT : Bibliographie des « romans jeunesse » de Pierre Pelot 1ère partie


Puisque Pelot fait un retour inopiné dans la « littérature jeunesse », c’est le moment idéal pour rendre compte de l’importance de ses romans dans ce domaine, même s’il n’y a pas eu d’inédit depuis La Passante en 1999.
Remarque d’importance : Pelot a toujours affirmé qu’il n’écrit pas « pour la jeunesse » mais que certains de ces livres sont publiés « dans les collections pour la jeunesse ». L’ensemble représente tout de même le tiers de ses créations et bien des titres ont malheureusement disparu des catalogues des éditeurs. Une raison de plus pour en rappeler l’existence. Puisque les couvertures sont reproduites, nous avons tenu à signaler les noms des divers illustrateurs pour leur rendre un juste hommage.

Légende des abréviations :C : conte pour enfants F : fantastique P : policier
SF : science-fiction
W : western Av. am. : aventure américaine au XX e siècle.
RCAd : roman contemporain pour adolescents
MS : Merveilleux scientifique ou « paléofiction ».
Doc. : Documentaire
J : paru dans les collections pour jeunes
Romans des Vosges, ou des marges alsaciennes ou saônoises signalés par la lettre V
"D.S." : série Dylan Stark, épisodes classés chronologiquement, (J, W)
N. E. : nouvelle édition Rééd. : réédition Réimp. : réimpression

I LES PREMIERS ROMANS WESTERNS :

La Piste du Dakota / P.Pélot. - Gérard & C°, 1966.(Marabout Junior ; 319) ; (J, W) + éd. en braille ; (5 volumes).
N.E. : - Pétrelle, 1999. Rééd. : Gallimard, 2001, (Folio ; 3490)
Black Panache / P. Pélot - Gérard & C°, 1966. (Marabout Junior ; 323) (J, W) ; N.E. : Black Panache, le hors-la-loi / P. Pelot -Bayard-Presse, 1984. (Revue Je bouquine ; 5) Version abrégée et corrigée. Couv. et ill. de P. Gillon. ; Black Panache, le hors-la loi /P. Pelot - Le Livre de poche, 1987. (L.P.J.- Je bouquine ; 302) Couv. et ill. de Paul Gillon. ;
Black Lightning : adaptation en B.D. de Michel Blanc-Dumont, Revue "I love english", n° 10 & n° 11. (Texte en anglais) - Bayard-Presse, 1988.
La Légende d’Eclair noir : adaptation en B.D. de Michel Blanc-Dumont Pif Gadget n° 7 (Février 2005) (Texte français)
Comme se meurt un soleil / P. Pélot - Gérard & C°, 1966. - (Marabout junior ; 329) (J, W)
La Longue chasse / P.Pélot - Gérard & C°, 1966. - (Marabout junior ; 333) (J, W)
La Tourmente / P.Pélot - Gérard & C°, 1966. - (Marabout junior ; 341) (J, W)
Les Croix de feu / P.Pélot - Gérard & C°, 1966. - (Marabout junior ; 347) (J, W) ; N. E. : Les Croix en feu / P. Pelot (même récit)
- Flammarion, 1992. -(Castor Poche Senior ; 357)
- N. E. : Les Croix en feu / P. Pelot (même récit) - L’Atalante Jeunesse, 2008. – Coll. « Le Maedre », couv. de Gilles Francescano.
La Nuit du Diable / P.Pélot - Gérard & C°, 1967. - (Marabout junior ; 349) (J, W)
De Soleil et de sang / P.Pélot.- Gérard & C°, 1967. (Bibliothèque Marabout géant ; 276) ( W ) (réunit 9 récits chronologiques).

II La série « DYLAN STARK » : 20 volumes classés selon l'ordre des actions.

Quatre hommes pour l'enfer / P. Pélot - Gérard & C°, 1967. (Pocket Mar. ; 2). "D. S. 1" ; (J, W) ; Gérard & C° , 1967. 63 p. ; 24*36 mm. (dans un porte-clés). ; N. E. : - Casterman, 1980. - (L'Ami de poche ; 10) ; N.E. : "Dylan Stark. 1". Lefrancq, 1997, (Volumes)
N. E. : - Le Navire en pleine ville, 2007. – (Sous le vent – Classiques).
Le Vent de la colère / P. Pelot. - Amitié, 1973. - (Bib. de l'am.; 92) "D.S. 2". Ill. de M. Gay. Sél. J.L.P. 1974. (J, W) ; N.E. : "Dylan Stark. 1". Lefrancq, 1997, (Volumes).
La Couleur de Dieu / P.Pélot. - Gérard & C°, 1967. ; "D. S. 3" (J, W). Sél. Prix des Treize 1967. ; N.E : - Casterman, 1980. - (L'Ami de Poche ; 10) + scénario inédit : Une Ombre dans la ville ; N.E. : "Dylan Stark. 1". Lefrancq, 1997, (Volumes).
N. E. : - Le Navire en pleine ville, 2006. – (Sous le vent – Classiques).
La Horde aux abois / P.Pélot - Gérard & C°, 1967.- (Pocket Marabout ; 11) "D. S.4" . (J,W) ; N.E. : - Casterman, 1980. (L'Ami de poche ; 14) ; N.E. : "Dylan Stark. 1". Lefrancq, 1997, (Volumes).
Les Loups dans la ville / P. Pélot.- Gérard & C°, 1967.
- ( Pocket Marabout ; 20) ; "D. S.5" (J, W) N.E. : - Casterman, 1981. - (L'Ami de poche ; 16) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
Les Loups sur la piste / P. Pélot. - Gérard & C°, 1967. - ( Pocket Marabout ; 21) ; "D. S. 6" . (J, W) N.E. : - Casterman, 1981. (L'Ami de poche ; 20) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
Les Irréductibles / P. Pelot *. - Gérard & C°, 1967. - ( Pocket Marabout ; 26) ; "D. S. 7" (J, W) (* fin du pseudo : Pélot). N.E. : - Casterman, 1981. - (L'Ami de poche 26) ; N.E. : Dylan Stark. 1. Lefrancq, 1997, (Volumes).
Le Hibou sur la porte / P. Pelot. - Gérard & C°, 1967.
- ( Pocket Marabout ; 34) ; "D. S. 8" ; (J, W) Sélection Prix des Treize,1974. Sélection Jeunes - Lecture Promotion,1975. N.E. : - Amitié, 1974. (Bib. de l'amitié 102). Ill. de P. Petit Roulet.N.E. : - Casterman, 1981. (L'Ami de poche ; 32) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
La Marche des bannis / P. Pelot. - Gérard & C°, 1968. - ( Pocket Marabout ; 41) ; "D. S. 9" (J, W). N.E. : - Casterman, 1982. - (L'Ami de poche ; 41) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
Deux hommes sont venus / P. Pelot. Dans l'hebdomadaire Tintin, du n° 1010 au n° 1022, février-mai 1968. ; "D. S. 10". Ill. coul. de Hermann. (J, W) ; N.E. : Deux hommes sont venus suivi de 7 h 20 pour Opelousas :- Gérard & C°, 1968. - (Pocket Marabout ; 52). N.E. : Deux hommes sont venus - Casterman, 1983. -(L'Ami de poche ; 54) N.E. Deux hommes sont venus suivi de 7 h 20 pour Opelousas : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
La Peau du nègre ; suivi de : L'Homme-qui-marche / P. Pelot. - Gérard & C°, 1968. ( Pocket Marabout ; 47) ; "D. S. 11". (J, W) ; N.E. : La Peau du nègre - Casterman, 1982. (L'Ami de poche ; 44) N.E. La Peau du nègre ; suivi de : L'Homme-qui-marche :, Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
Quand gronde la rivière / P. Pelot. - Gérard & C°, 1968.- ( Pocket Marabout ; 58) "D. S. 12". N.E. : - Paris : Amitié, 1975. - (Bibliothèque de l'amitié ; 109) Ill. de Claude Auclair. N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
Plus loin que les docks / P. Pelot. - Bruxelles : Lefrancq, 1998. Dylan Stark. 2. 1998, (Volumes).- pp. 739-843. "D.S. 13"
Un Jour, un ouragan / P. Pelot. - Gérard & C°, 1968. - ( Pocket Marabout ; 63) ; "D. S. 14" . (J, W) N.E. : Dylan Stark. 2. Lefrancq, 1998, (Volumes).
Le Tombeau de Satan / Préface de Hergé. - Gérard & C°,1969. - (Pocket Marabout. ; 68) ; "D. S. 15". (J, W)
La Loi des fauves / P. Pelot. - Gérard & C°, 1969. - ( Pocket Marabout) ; "D. S. 16" . (J, W)
L'Homme des monts déchirés / P. Pelot.1969. Dans l' hebdomadaire Tintin, du n° 1095 au n° 1107, oct. 1969-janv. 1970 ; "D.S. 17". Ill. coul. de Hermann. (J, W)
L'Erreur / P. Pelot. 1971. Dans l'hebdomadaire Tintin, du n° 1173 au n° 1179. avril-juin 1971, "D.S. 18". Ill. coul. de Hermann. (J, W)
Sierra brûlante / P. Pelot. - R. Laffont, 1971. Ill. J-O. Héron - (Plein vent ; 76) ; "D.S. 19". (J, W) ; N.E. : - Gallimard, 1980.- (Folio Junior ; 110). Ill. P. Collier. Réimp. 1982, 1988. N.E. : Pocket Junior, 1998.
N. E. : - Le Navire en pleine ville, 2006. – (Sous le vent – Classiques).
Pour un cheval qui savait rire/ P. Pelot. - Amitié, 1982. - (Les Maîtres de l'aventure) (J, W) En fait, il s'agit d'un "Dylan Stark", Man se substituant au métis cherokee. "D.S. 20"

Pour le contenu des Dylan Stark, se reporter aux 3 chapitres du blog abordant le cycle ou lire la préface que j'ai fournie pour le volume Dylan Stark. 2

Pierre Pelot et L'Unique Rebelle dans les "Classiques Larousse"


PELOT : L’Unique Rebelle dans les « Classiques Larousse »

Pierre Pelot fait un retour inattendu dans l’univers de la « littérature jeunesse » grâce à Larousse et à sa collection « Les Contemporains, classiques de demain » qui présente une édition commentée de l’Unique Rebelle, « avec un dossier pédagogique » de Marion Baudriller.
En fait, ce roman publié il y a 40 ans dans la « Bibliothèque de l'amitié », avec des illustrations de G. Di Maccio et réédité, toujours aux éditions de l’Amitié, dans la collection « Les Maîtres de l'aventure » en 1982, avec des illustrations de Gilbert Guédon, a gardé toute sa fraîcheur et sa force contestataire.
En 1946, au Nouveau Mexique, les Indiens Navahos, parqués dans les « réserves » imposées par les Blancs, souffrent de la sécheresse qui s’intensifie. Le représentant du gouvernement de l’Etat, un ancien marine assoiffé de sang, veut faire abattre les chevaux pour éviter les épidémies et offre deux dollars par animal abattu. Aik Talakta, un Navaho âgé refuse cette mesure barbare et s’enfuit dans la montagne avec dix chevaux dont celui de son fils Chonga, lequel ne survivrait pas à la perte de son cheval. Avec Chakta le berger qui sert de guide, l’Indien rebelle s’enfonce dans la montagne mais la sécheresse continue de sévir. Quand l’officiel du gouvernement se rend compte qu’Aik Talakta lui a désobéi, il décide de le poursuivre à l’aide d’un hélicoptère et repère sa trace. Va-t-il l’arrêter avant que la presse et l’opinion publique ne s’emparent de l’affaire et dénoncent la brutalité de telles méthodes ? Or, le vieux Chakta meurt accidentellement dans la montagne et Aik se retrouve seul avec les chevaux assoiffés en ignorant les proportions gigantesques du mouvement qu’il a provoqué. Quand la pluie se décide enfin à tomber, Aik prend le chemin du retour sans se soucier de son sort futur et de l’accueil qui lui sera réservé…

Bien qu’il n’entre pas dans les limites historiques du genre, ce récit est un vrai western dans lequel un homme solitaire se bat pour sa dignité et celle de son peuple. Le récit, sobre, bien mené, est souvent émouvant dans sa défense des minorités victimes de préjugés raciaux. L'Unique Rebelle méritait bien le Prix Jeunesse 1971, un prix remis alors à un auteur seulement âgé de 26 ans.
On ne compte plus les traductions dans diverses langues européennes de ce récit, devenu effectivement un « classique ».

jeudi 18 août 2011

Yvon Mauffret, chantre de la Bretagne et de la mer




Yvon Mauffret, chantre de la mer et de la Bretagne

Né dans le Morbihan, à Lorient, le 24 décembre 1927, Yvon Mauffret est décédé le 15 mars 2011 à Saint-Gildas-de-Rhuys, dans sa chère presqu’île où il résidait depuis 1968-69. Il est né dans une famille de marins, son père dont il appréciait les récits étant capitaine dans la marine marchande et pilote du port de Lorient.
Après des études classiques perturbées par la guerre, ce qui ne l’empêche pas d’obtenir son bac philo le 6 juin 1944, la maison familiale étant détruite et le père se retrouvant sans emploi, le futur romancier, pour gagner sa vie, fait un passage d’un an et demi aux P.T.T. avant de faire son service militaire comme matelot et de naviguer comme « écrivain », c’est-à-dire secrétaire de bord dans la marine marchande.
L’adolescence vécue pendant la guerre donnera ainsi des accents de vérité aux trois récits : Le Jardin des enfants perdus (Milan, 1989), Mon journal de guerre (Rageot, 1988) et Un été entre deux feux (Rageot, 2003).
Sa vie maritime est pour lui l’occasion de sillonner les mers du monde, des ports de l’Afrique du Nord à ceux du canal de Suez, avant Aden, Djibouti et Madagascar. En Europe du Nord, il accoste à Brême, Anvers et Hambourg avant d’aborder aux ports de la côte est des Etats-Unis, comme Boston, New-York, Philadelphie et Baltimore... Il naviguera encore sur un « liberty-ship » (tel l’Adonis dans Un homme à la mer), entre le Brésil et l'Argentine. Ces voyages lui permettent de satisfaire sa boulimie de lecture, présente depuis l’enfance quand il se passionnait pour Tom Sawyer, David Copperfield, L’Île au trésor, Michel Strogoff ou Michaël chien de cirque, et de se consacrer à l’écriture.
Quand il quitte la marine marchande, il va vivre une vingtaine d'années en région parisienne en vivant de divers petits métiers peu lucratifs. Il écrit, sous le pseudonyme d’Yvan Rhuys, des scénarios de bandes dessinées et des petits romans à suivre pour les journaux de jeunesse : Lisette, Pierrot et Champion.

Une longue carrière de romancier

Tout en appréciant la vie intellectuelle parisienne des années 50, grâce à Marianne Monestier, directrice de la collection pour les adolescentes, « Les Sentiers de l'aube », il publie son premier roman : Capitaine Juliette, en 1957. Deux autres récits suivront dans la même collection. Désormais, il va vivre de sa plume et publie plus d’une centaine de livres, la plupart dans les collections pour la jeunesse. Mais les adultes lui doivent aussi des guides touristiques (en particulier sur la presqu’île de Rhuys, des livrets d’opéra, un oratorio, des commentaires pour des spectacles son et lumière et divers romans (dont quelques récits policiers construits autour du personnage de Tréphine de Baghenhir, parus chez Liv'Editions, un éditeur du Morbihan qui réédite aussi des romans jeunesse d'Yvon Mauffret)
La plupart des romans qui vont suivre ont pour cadre la Bretagne. La mer, les bateaux, les histoires de mousses et de vieux marins hantent des récits bien menés, solidement construits. Les fictions richement documentées d’Yvon Mauffret font naître l’émotion tant les qualités humaines animent ces romans d’aventures et aussi parce que, en plus de l'exercice d’une imagination fertile, l’auteur est resté fidèle à l’esprit d’enfance. Yvon Mauffret n’a pas son pareil pour décrire les rapports entre un grand-père et son petit-fils, dans Pépé la boulange, entre un vieil homme et un jeune garçon ou un adolescent, par exemple dans Goulven, l’ami mystérieux de Jean-René, Le Trésor du menhir (avec le petit Parisien Simon et Tonton Apostol)
Tant dans la presse des jeunes que dans les fictions romanesques, Yvon Mauffret introduit des personnages féminins dynamiques ou attendrissants, comme Nanou et Domi (dans Lisette), Caroline dans Le Manoir en péril, Valentine Clément dans Pépé la boulange. Il crée le personnage amusant et très juvénile de Virginie pour la collection Rouge et bleu chez G.P. et Mélusine, chez Rageot.
Le romancier développe dans plusieurs récits l’attachement à un animal. Si le chien est clairement présent, dans Pour un petit chien gris et Le Rescapé, les chats sont surtout évoqués dans Trois chatons pour Zélie. La surprise est plus grande quand on découvre la défense d’une vieille laie dans Prunelle (Casterman, 2000), la création de La Vache bleue qui parle à certains ou du vieux cheval Pistou, avec Le Cheval dans la maison
On doit aussi à Yvon Mauffret des ouvrages biographiques comme ceux qui sont consacrés à Chateaubriand, Kerguélen, Magellan et Lafayette.
En dépit de sa longue carrière romanesque et des prix littéraires obtenus, Yvon Mauffret n’a guère suscité d’études et de commentaires approfondis sur ses livres. Il a pourtant été présent dans de nombreuses collections pour la jeunesse. Il y eut d’abord, de 1957 à 1960, pour trois titres, la collection « Les Sentiers de l’aube », chez Plon, une collection destinée aux jeunes filles, tout comme la collection « Monique », chez Fleurus (où paraît Bouli et le barbu en 1959).
Aux éditions G.P, les romans d’Yvon Mauffret apparaissent dans six collections. D’abord « Spirale » pour Souviens-toi Jonathan (1960) et La Belle Amarante (1961).
La collection « Dauphine » destine à des lecteurs plus jeunes publie cinq récits depuis Le Secret du grand mur (1964) jusqu’à Agathe au bois dormant (1975).
Pour les lectrices plus jeunes encore paraissent, de 1972 à 1977, dix ouvrages dans la collection « Rouge et bleue ». Huit sont consacrés aux aventures de Virginie, depuis Virginie déménage (1975) jusqu’à Virginie marmitonne (1978).
Chez G.P., la trop peu connue collection « Olympic » (publiant des livres de prix) permet à Yvon Mauffret de publier cinq romans bien illustrés en noir et blanc : Marina ou le temps d’un été (1968), Le Manoir en péril (1970), Pilotin du cap Horn (1970, une dure expérience au début du XXe siècle pour l’adolescent Etienne), La Maison dans l’île (1972, l’adolescent Jobic Le Hen vit sur l’île de Penru) et Goulven (1976, quand Jean-René, fils d’ostréiculteurs rencontre Adrien Grosbois).
Un seul titre paraît dans la collection pour adolescents « Grand Angle » : Le Chemin du large (1975).
La collection « Souveraine Rouge et Or », toujours chez G.P., republie Goulven (1978) et édite Deux frères dans la tempête.
De 1967 à 1983, des récits importants paraissent dans la collection « Bibliothèque de l’Amitié », aux éditions de l’Amitié-G.T. Rageot. En particulier, Le Trésor du menhir (1967), Le Mousse du bateau perdu (1973) et Gildas de la mer (1983).
Chez le même éditeur, la collection « Ma première amitié », pour les premiers lecteurs, publie trois titres de 1979 à 1984, dont La Nuit des korrigans.

Quelle postérité pour un romancier prolifique ?

Est-ce la trop discrète présence d’Yvon Mauffret chez de grands éditeurs comme Hachette et Gallimard qui explique son absence de nombreuses études consacrées à la littérature jeunesse ? Chez Gallimard, on le rencontre seulement dans « Folio Cadet », pour Au revoir Fénimore (1984) et dans « Folio Cadet-Biographies » grâce à Kerguelen, amiral et corsaire (1986).
Si « Le livre de poche Jeunesse » n’avait pas réédité Un homme à la mer, d’abord paru dans la revue Je bouquine, Yvon Mauffret ne serait pas présent chez Hachette.
Notons aussi une présence très discrète à l’Ecole des Loisirs, pour Pépé la boulange, dans la collection « Neuf », un roman passionnant contant le retour de Julien Granger à Belle-Île son île natale et le lieu de ses premières amours.
Des ouvrages ont paru dans des collections aujourd’hui disparues. Par exemple, Chateaubriand dans la collection « Biographie/Travelling », chez Duculot, Au vent de la flibuste (Collection « Histoires d’Histoire », chez Hatier en 1992), Une audacieuse expédition, dans « Les Maîtres de l’Aventure », chez Rageot, ou Le jardin des enfants perdus (1989) chez Milan (Collection « Zanzibar »).
Disparue aussi, la collection « Moi, Mémoires », chez Casterman quia vu paraître Moi, Magellan, chevalier portugais, capitaine de sa majesté le roi d’Espagne, qui voulus faire un tour du monde (1988) et Moi, Lafayette ci-devant marquis, qui, sur les rives atlantiques, combattis pour la liberté (1989). Notons encore, dans les années 90, chez Casterman, La Clé et Le Cheval dans la maison (Collection « Huit et plus ») et Prunelle (Collection « Dix et plus »).
Alors, pour la survie des livres juvéniles d’Yvon Mauffret, peut-être faut-il compter, en Bretagne même, sur Liv'Editions, et au plan national, sur les éditions Rageot. La collection « Cascade », née en 1989, a successivement édité ou réédité : Le Mousse du bateau perdu (1990), Une amitié bleue outremer (1991), Le Trésor du Menhir (1992), Au secours Mélusine !(1994), Pour un petit chien gris(1994), Au royaume des nains et autres contes de gnomes, lutins et gobelins(1995), Mon Journal de guerre (1996), L’Ogre des mers et Bien joué Mélusine ! Trois chatons pour Zélie, Un été entre deux feux et Les Oignons de la fortune (Nouvelle édition de Une audacieuse expédition), quand les Bretons, de Roscoff à Saint-Léon, devaient partir pour vendre leurs oignons dans le Pays de Galles.
L'oeuvre est si vaste que l'on n'a pu évoquer les livres édités chez Epigones, La Martinière, Galic, S.P.E.S,Urtebise,etc.

Souhaitons que demeurent longtemps les œuvres majeures d’un romancier sincère et authentique dont la carrière littéraire s’est construite sur près d’un demi-siècle.
En relisant certains de ses romans, je me dis souvent : « J’aurais bien aimé rencontrer cet homme-là ! »


Références :
Claude BRON : Romanciers choisis pour l’enfance et l’adolescence Editions H. Messeillier, Neuchatel, 1972.
Nic DIAMENT : Dictionnaire des écrivains français pour la jeunesse : 1914-1991 L'Ecole des loisirs, 1993.
Didier-Jacques DUCHE : La Bibliothèque idéale des enfants Editions universitaires, 1967.
Jacqueline et Bernard LE NAIL : Dictionnaire des auteurs de jeunesse de Bretagne Préface de François CARADEC Keltia Graphic Editions des montagnes Noires, 2001.
Raymond PERRIN : Fictions et journaux pour la jeunesse au XXe siècle Nouvelle édition 2009, remaniée, revue et augmentée de Un siècle de fictions pour les 8 à 15 ans L’Harmattan, 2009.


Yvon Mauffret et la presse des jeunes



Yvon Mauffret (1927-2011) et la presse des jeunes

Le romancier breton Yvon Mauffret, sous le pseudonyme d’Yvon Rhuys, a participé aux journaux pour filles Lisette et Lisette Magazine. Pour Lisette, il compose d’abord pour de courts récits (en 1959*1960), par exemple Le Trésor du baron Pierre et Nadette et le vase grec. Il intervient ensuite en tant que scénariste de bande dessinée, il propose un épisode de la série « Nanou », illustré par La Selve : Nanou et l’inconnu de Florineige (1960).
Plus tard, on retrouve sa signature dans la série « Domi », illustrée par Pierre Lacroix (par exemple en 1965, dans Domi et le cirque Minestrone). On retrouve le scénariste Yvon Rhuys, dans Lisette Magazine, de 1969 à 171, pour la bande dessinée humoristique, Les Caboches (les aventures de trois cousins français et de deux jeunes Anglais), une bande dessinée par Jip, alias Jean-Paul Dethorey.
Dès les débuts de la revue Je bouquine, publiée par Bayard Presse, Yvon Mauffret apparaît. Il écrit d’abord Un homme à la mer, un court récit illustré par Romain Slocombe paru dans le n° 2, en avril 1984 et le récit sera réédité dans « Le Livre de poche jeunesse–Je bouquine ». Suivront deux autres récits maritimes : Le Rescapé, en décembre 1985 et S.O.S. dans la tempête, paru en juillet 1988.

P.S. : Contrairement à ce qu’on a pu lire parfois, Yvon Rhys est apparemment le seul pseudonyme d’Yvon Mauffret et il n’a rien à voir avec celui de François Drall.